Jérôme Alonzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alonzo.
Jérôme Alonzo
Alonzo.jpg
Jérôme Alonzo
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 20 novembre 1972 (41 ans)
Lieu Menton (Alpes-Maritimes)
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. 1990-2010
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
Drapeau : France OGC Nice
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1990-1995 Drapeau : France OGC Nice 008 (0)
1995-1997 Drapeau : France Marseille 057 (0)
1997-2001 Drapeau : France AS Saint-Étienne 109 (0)
2001-2008 Drapeau : France Paris SG 101 (0)
2008-2010 Drapeau : France FC Nantes 034 (0)
1990-2010 Total 309 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Jérôme Alonzo (né le 20 novembre 1972 à Menton) est un footballeur français, évoluant au poste de gardien de but. Jérôme est le fils de Pierre Alonzo, ancien entraîneur du Paris Saint-Germain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Menton et formé à l'OGC Nice.

En 1994, il est champion de France de D2 mais il est la doublure d'un autre gardien plein d'avenir : Lionel Letizi, il ne joue que 6 matchs lors de cette saison. La saison suivante en 1re division, il ne joue pas plus (un seul match).

1995-1997 : Marseille[modifier | modifier le code]

Il décide alors de quitter son club formateur pour rejoindre le club de l'Olympique de Marseille, évoluant alors en 2e division qui vient de perdre un certain Fabien Barthez.

Il est titulaire dans les cages olympiennes et dispute une quarantaine de rencontres en championnat. À l'issue de la saison, l'OM retrouve la 1re division mais Alonzo perdra sa place de titulaire au profit d'un des meilleurs gardiens du monde de l'époque Andreas Köpke qui vient tout juste de gagner l'Euro 96 avec la sélection allemande.

1997-2001 : Saint-Étienne[modifier | modifier le code]

En 1997, il rejoint Saint-Étienne, il disputera 70 matchs en deux saisons en D2, championnat dans lequel évoluent les Verts.

En 1999, il est une nouvelle fois champion de France de D2, mais cette saison est marquée par une triple fracture tibia-malléole-péroné lors d'un match de championnat contre le Red Star au Stade de France qui l'éloigne des terrains pendant sept mois.

Lors de la saison 1999-2000, le club réalise une belle saison et finit à la 6e place mais la seconde saison en D1 sera plus difficile pour lui et le club. Maxym Levytsky puis Jérémie Janot passent devant Alonzo dans la hiérarchie des gardiens.

Les Verts finiront la saison à l'avant-dernière place. Il aura notamment eu comme entraîneur cette saison-là, Robert Nouzaret puis John Toshack et enfin le duo Jean-Guy Wallemme-Rudi Garcia terminera la saison.

2001-2008 : Paris[modifier | modifier le code]

Après la descente des Verts en 2001, il arrive au PSG lors de l'échange avec Dominique Casagrande en compagnie des autres stéphanois José Aloisio et Alex. Il devient la doublure de Lionel Letizi, les deux hommes s'entendent bien hors du terrain, ayant été formés sous le maillot niçois à la même époque. Alonzo joue quand même les matchs de Coupe de la Ligue et de Coupe de France (notamment un PSG-OM qui fut le premier de sa carrière où il arrête quatre penalties durant la rencontre, un pendant le match et trois pendant la séance de tirs au but)

Lors de la saison 2002-2003, Letizi est écarté par Luis Fernandez à la suite de mauvaises performances puis se blesse jusqu'à la fin de la saison. Parallèlement, Alonzo joue les matchs de Coupe de France 2003 et atteint même la finale qu'il perd contre l'AJ Auxerre.

La saison suivante, Letizi retrouve sa place à son retour de blessure mais se blesse à nouveau rapidement. Jerôme Alonzo profite de cette période pour s'illustrer si bien que le nouvel entraîneur Vahid Halilhodžić le maintient à ce poste. Il réalise la meilleure saison de sa carrière, le club finit 2e du championnat et sa « baraka » est un des grands atouts du club, le PSG gagne aussi la Coupe de France 2004 mais c'est Letizi qui jouera (l'entraîneur ayant choisi de faire « tourner » ses gardiens lors de cette compétition).

Pendant la saison 2004-2005, le PSG joue la Ligue des champions mais sans Alonzo, puisqu'il perd sa place de titulaire en octobre 2004 à la suite de mauvaises performances juste avant un match contre Chelsea. Mais cette saison-là, il aura la chance de disputer un OM-PSG au Stade Vélodrome en coupe de la Ligue 2005 que le PSG gagne 3 buts à 2, alors qu'ils étaient menés 2-0.

La saison d'après, alors que le club est en lutte pour la qualification à la Ligue des Champions, l'entraîneur Laurent Fournier se fait limoger à la trêve hivernale et est remplacé par Guy Lacombe. Ce dernier décide de nommer Alonzo, numéro 1 à la place de Letizi, non pas à cause des performances de ce dernier mais parce que Lacombe estime qu'il manque de caractère. Le club gagne une nouvelle coupe de France 2006 contre l'OM mais Jérôme Alonzo ne la dispute pas car il y a une tradition au PSG qui veut que les gardiens titulaires laissent la Coupe aux remplaçants.

À l'intersaison 2006, Mickaël Landreau alors deuxième gardien de l'Équipe de France arrive au Paris Saint-Germain. Lionel Letizi quitte le club mais Jérome Alonzo reste et il devient automatiquement la doublure de l'ancien portier nantais. Au début, Alonzo joue les matchs de Coupe de la Ligue 2007 qui s'achève en huitième de finale à l'issue d'un match contre l'Olympique lyonnais où il est exceptionnel tout au long de la rencontre mais dans les arrêts de jeu, il encaisse deux buts de Sylvain Wiltord. En janvier 2007, Guy Lacombe est remplacé par Paul Le Guen après une première partie de saison plus que catastrophique mais à la surprise générale, Le Guen décide de laisser Alonzo sur le banc lors des matchs de Coupe de France 2007. La saison suivante, c'est pareil Alonzo ne joue ni la Coupe de la Ligue 2008 ni la Coupe de France 2008 mais à la suite de performances cataclysmiques de Landreau en championnat (alors que le PSG se bat pour se maintenir en Ligue 1) et à la suite de pressions de la part des supporteurs qui réclament Alonzo, Le Guen fait machine arrière et décide de titulariser Alonzo en avril 2008 (alors il n'avait plus joué en match officiel depuis octobre 2006), lors du quart de finale de Coupe de France contre Carquefou puis lors de la demi-finale contre Amiens et enfin lors de la finale contre Lyon qu'il perd, 1 but à 0 après prolongations. Ce PSG-OL est son dernier match sous les couleurs parisiennes.

2008-2010 : Nantes[modifier | modifier le code]

En juin 2008, après 7 ans passés au Paris Saint-Germain, Jérôme Alonzo se retrouve sans club. Un temps pressenti au Nîmes Olympique (tout juste de retour en Ligue 2), alors entraîné par un ami proche Jean-Luc Vannuchi avec qui il avait joué à Nice, il s'est engagé finalement avec le FC Nantes pour 2 ans[1].

Il connaîtra une saison difficile marqué par la descente du club en L2. Lors de la reprise, Jérôme Alonzo ne semble pas faire partie de l'équipe type du FCN et figure comme le gardien remplaçant du club en Ligue 2 alors en difficulté.

Après carrière[modifier | modifier le code]

Âgé de 37 ans, Jérôme Alonzo arrête sa carrière de joueur à la fin de la saison 2009-2010 pour devenir consultant télé.

Chaque samedi matin, il participe à l'émission Paris Sportifs sur France 2 présentée par Laurent Luyat et Louise Ekland avec Basile Boli, Emmanuel Petit et Didier Roustan entre autres.

Entre 2010 et 2012, il est également consultant sur Orange sport, lors du grand match de Ligue 1 du samedi soir dans le Ligue 1 Football Tour commenté par Céline Géraud (animatrice du Ligue 1 Football Tour et de l'After Football Tour), Denis Balbir (commentateur) et Florian Genton (homme de terrain/interviews) avec Youri Djorkaeff (consultant), Franck Sauzée (consultant) et Christian Karembeu (consultant).

Pour la saison 2011-2012, Jérôme Alonzo rejoint L'Équipe TV en plein accord avec la chaîne Orange Sport où il officie. En semaine, il est tous les jeudis et tous les vendredis dans l'émission Foot & Co et le week-end, il anime deux émissions éponymes Alonzo Matchs chaque samedi et Alonzo Dimanche chaque dimanche.

Il s'occupe aussi de son magazine bimestriel Surface Football Magazine qu'il a créé en novembre 2008.

En 2012, il devient consultant lors des matchs retransmis sur France Télévisions. Et dans le même temps il anime une émission sur la nouvelle chaîne d'actu sportive Sport365. Dans son émission "The place to be" il se rend sur un événement sportif majeur pour y rencontrer tous les acteurs qui font cet événement.

Particularité[modifier | modifier le code]

Jérome Alonzo tranche dans le milieu du football professionnel actuel par son franc-parler et son style peu académique pour un gardien de football. Il boxe souvent ses ballons à la manière d'un gardien de handball, qu'il fut dans sa jeunesse.

Très respectueux de ses supporters, il laisse un bon souvenir dans chacun des clubs pour qui il a joué. Ses interviews se démarquent généralement des discours stéréotypés des autres footballeurs professionnels.

Outre le football, Jérôme Alonzo est également un amateur de golf et de poker. Il a notamment un handicap de 7.1 au golf et est le parrain d'honneur depuis 10 ans du tournoi des balles blanches, tournoi caritatif pour aider les enfants hospitalisés[2].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Jérôme Alonzo au 30 juin 2010[3]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B M B C M B M B
1993-1994 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 2 6 0 - - - - - - - - - 6 0
1994-1995 Drapeau de la France OGC Nice Ligue 1 1 0 1 0 - - - - - - - 2 0
1995-1996 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 2 42 0 7 0 4 0 - - - - - 53 0
1996-1997 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 3 0 - - 1 0 - - - - - 4 0
1997-1998 Drapeau de la France AS Saint-Étienne Ligue 2 41 0 2 0 1 0 - - - - - 44 0
1998-1999 Drapeau de la France AS Saint-Étienne Ligue 2 29 0 2 0 1 0 - - - - - 32 0
1999-2000 Drapeau de la France AS Saint-Étienne Ligue 1 25 0 1 0 1 0 - - - - - 27 0
2000-2001 Drapeau de la France AS Saint-Étienne Ligue 1 5 0 1 0 - - - - - - - 6 0
2001-2002 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 6 0 4 0 2 0 - - C3 1 0 13 0
2002-2003 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 12 0 6 0 1 0 - - - - - 19 0
2003-2004 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 34 0 - - 1 0 - - - - - 35 0
2004-2005 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 6 0 2 0 2 0 1 0 - - - 11 0
2005-2006 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 13 0 2 0 2 0 - - - - - 17 0
2006-2007 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 0 0 - - 2 0 - - - - - 2 0
2007-2008 Drapeau de la France Paris SG Ligue 1 0 0 4 0 - - - - - - - 4 0
2008-2009 Drapeau de la France FC Nantes Ligue 1 27 0 1 0 - - - - - - - 28 0
2009-2010 Drapeau de la France FC Nantes Ligue 2 4 0 1 0 1 0 - - - - - 6 0
Total sur la carrière 254 0 34 0 19 0 1 - - 1 0 309 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec le Paris SG :

Avec l'OGC Nice :

  • Champion de France de D2 : 1994

Avec l'AS Saint-Étienne :

  • Champion de France de D2 : 1999

Avec l'Olympique de Marseille :

  • Vice-Champion de France de D2 : 1996

Divers[modifier | modifier le code]

Il participe à l'émission Fort Boyard sur France 2 à l'été 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]