Jänschwalde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jänschwalde
Village de Grießen
Village de Grießen
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Brandebourg Brandebourg
Arrondissement
(Landkreis)
Arrondissement de Spree-Neisse
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
4
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Heinz Schwietzer
Code postal 03197 (Grießen : 03172)
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
12 0 71 193
Indicatif téléphonique 035607 (Grießen : 035696)
Immatriculation SPN
Démographie
Population 1 585 hab. (31 déc. 2012)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 51′ 43″ N 14° 29′ 57″ E / 51.861944, 14.499167 ()51° 51′ 43″ Nord 14° 29′ 57″ Est / 51.861944, 14.499167 ()  
Altitude 62 m
Superficie 8 124 ha = 81,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Jänschwalde

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Jänschwalde

Jänschwalde est une commune d'Allemagne, dans l'arrondissement de Spree-Neisse, Land du Brandebourg.

Elle est connue pour sa mine de charbon (de) et sa centrale thermique.

Géographie[modifier | modifier le code]

Mine de Jänschwalde
Mine de Jänschwalde

La commune fait partie de la Basse-Lusace, proche de Peitz (de). Une grande partie du territoire est prise par la mine à l'est qui va jusqu'à la Neisse (aussi la frontière avec la Pologne).

La commune regroupe les quartiers de Jänschwalde-Dorf, Jänschwalde-Ost (qui sont séparés par la rivière Puschanitza), Drewitz et Grießen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au 13e siècle, une colonie de Wendes s'installe. Le nom sorabe pour le lieu - Janšojce - en allemand signifie : propriété ou régie par Jan, Jansch ou Jänsch. La première mention écrite date de 1346 sous le nom de "Genschwalde". En 1357, elle est placée sous la responsabilité de la ville de Peitz.

Après le drainage des marécages et la déforestation au cours des 17e et 18e siècles, elle gagne une grande superficie de terres arables. L'arrivée de colons de Saxe germanise le nom de la commune qui devient Jänschwalde.

La commune s'agrandit encore avec la construction de la ligne Cottbus–Guben (de) en 1871.

Après 1945, se crée Jänschwalde-Ost qui accueille 2000 personnes, les soldats avec leurs familles de la Nationale Volksarmee et de la base aérienne de Cottbus-Drewitz (de).

Démographie[modifier | modifier le code]

Développement de la population dans les limites actuelles. Ligne bleue: Population -- Ligne pointillé: Comparaison avec le développement de Brandebourg
Jänschwalde:
Évolution de la population dans les limites actuelles
[1]
Année Population
1875 2 125
1890 2 261
1910 2 239
1925 2 196
1933 2 175
1939 2 160
1946 3 125
1950 2 985
1964 3 335
1971 3 255
Année Population
1981 3 365
1985 3 181
1989 3 677
1990 3 501
1991 3 373
1992 3 390
1993 3 393
1994 3 304
1995 3 209
1996 3 104
Année Population
1997 2 976
1998 2 877
1999 2 754
2000 2 807
2001 2 704
2002 2 522
2003 2 222
2004 2 109
2005 2 019
2006 1 963
Année Population
2007 1 884
2008 1 828
2009 1 776
2010 1 751
2011 1 638
2012 1 585
2013

Les sources de données se trouvent en detail dans les Wikimedia Commons[2].

Économie et infrastructure[modifier | modifier le code]

Centrale thermique de Jänschwalde
Centrale thermique de Jänschwalde

Jänschwalde est un arrêt de la ligne Regional-Express entre Cottbus et Francfort-sur-l'Oder.

À proximité de la mine (de), se trouve la centrale thermique qui la seconde plus importante centrale à charbon d'Allemagne.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Source, notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Limites de 2013
  2. Population Projection Brandenburg at Wikimedia Commons
  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Jänschwalde » (voir la liste des auteurs)
  • Amt Jänschwalde – für die deutsch-sorbischen Gemeinden Drewitz, Grießen, Horno und Jänschwalde im Landkreis Spree-Neiße. 1997, Herausgeber: Amt Jänschwalde

Sur les autres projets Wikimedia :