János Bolyai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir János et Bolyai.
János Bolyai (peint par Ferenc Márkos)

János Bolyai (15 décembre 1802 - 27 janvier 1860) est un mathématicien hongrois, l'un des pères de la géométrie non euclidienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bolyai nait à Kolozsvár (aujourd'hui Cluj-Napoca en Roumanie) en Transylvanie, alors partie intégrante de l'empire des Habsbourg. Son père, Farkas Bolyai, est lui-même un mathématicien reconnu, ami de Gauss et s'occupe de son éducation. János, à 13 ans, maîtrise déjà la mécanique analytique, son père s'occupant de son éducation.
Il étudie à Vienne de 1818 à 1822 dans l'armée, en tant que cadet du génie, corps qu'il intègre en 1823. Entre 1820 et 1823, il prépare un traité sur un système complet de géométrie non euclidienne dans le cas où par un point passe une infinité de parallèles à une droite donnée. Le travail de Bolyai est publié en 1832 comme un appendice de 24 pages d'un ouvrage de son père, le Tentamen. À la lecture de cet appendice, Gauss écrit à un ami en ces termes  :

« Je considère ce jeune géomètre Bolyai comme un génie de tout premier plan. »

En 1848, Bolyai découvre que Lobatchevski avait publié un travail similaire en 1829.

Il est à la retraite de l'armée en 1833, officiellement pour des raisons de santé, en fait probablement en raison de plusieurs duels.

Il meurt en 1860 d'une infection pulmonaire.

En plus de son travail en géométrie, Bolyai développe un concept géométrique rigoureux des nombres complexes, comme paire ordonnée de nombres réels. Bien qu'il n'ait jamais publié plus de 24 pages de l'appendice, il laissa plus de 20 000 pages manuscrites sur son travail mathématique à sa mort. Elles sont maintenant à la bibliothèque Teleki (en) à Târgu Mureș, en Roumanie.

La maison où János Bolyai est né

Il est aussi un linguiste accompli, parlant neuf langues étrangères, dont le chinois et le tibétain. Il est également un violoniste accompli. L'université de Cluj-Napoca est nommée en son honneur l'université Babeș-Bolyai.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « János Bolyai » (voir la liste des auteurs)
  • (en) Marvin J. Greenberg, Euclidean & Non-Euclidean geometries - Development & History, W.H. Freeman & Co., New-York (3e édition-1996). Un livre de mathématiques qui retrace l'histoire et le développement des géométries non Euclidiennes, essentiellement à deux dimensions (géométries de Gauss, Bolyai et Lobachevsky). Accessible à l'« honnête homme » cultivé.
  • Luciano Boi, Le problème mathématique de l'espace - Une quête de l'intelligible, Springer (1995). Une histoire philosophique du concept mathématique d'espace, de la géométrie Euclidienne au développement des géométrie modernes non Euclidiennes. Niveau premier cycle universitaire minimum.
  • (en) A. Prékopa & E. Molnar, Non-Euclidean Geometries - Janos Bolyai Memorial Volume, Series: Mathematics & It's Applications 581, Springer (2006), (ISBN 0-387-29554-2)
  • F Lavallou, János Bolyai, Tangente, n° 111 (2006), p. 22-24