Iznogoud et l'Ordinateur magique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iznogoud et l'Ordinateur magique
6e album de la série Iznogoud
Scénario René Goscinny
Dessin Jean Tabary
Genre(s) humour

Personnages principaux le Grand Vizir Iznogoud, le Calife Haroun El Poussah, Dilat Laraht
Lieu de l’action Bagdad

Langue originale français
Éditeur Dargaud
Albums de la série Iznogoud
Précédent Des astres pour Iznogoud Une carotte pour Iznogoud Suivant

Iznogoud et l'Ordinateur magique est le sixième album de la série de bandes dessinées Iznogoud, écrite par René Goscinny et dessinée par Jean Tabary. Il est paru en 1970.

La route qui ne va nulle part[modifier | modifier le code]

Iznogoud et Dilat-Larath voyagent en chameau sur une route. Ils rencontrent à un carrefour un cantonnier chargé de l'entretien de la route qui ne va nulle part. S'ensuit alors un curieux trajet en chameau.

Le terrible doreur[modifier | modifier le code]

Iznogoud fait la connaissance d'un homme qui transforme tout ce qu'il touche en une statue en métal dorée dénuée de valeur et tente d'utiliser ses talents pour transformer le Calife.

Le sceptre du Calife[modifier | modifier le code]

Le Calife doit son pouvoir à un sceptre précieux bien gardé. Iznogoud emploie les services d'un voleur surdoué pour tenter de le dérober.

L'onguent mystérieux[modifier | modifier le code]

Itsnotsobad le marin apporte en cadeau à Iznogoud un tube de dentifrice contenant un poison. Tous les efforts d'Iznogoud consisteront à persuader le Calife de se brosser les dents.