Iziaslav Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iziaslav Ier
Iziaslav Ier
Iziaslav Ier
Titre
Grand-prince de Kiev
10541068
Prédécesseur Iaroslav le Sage
Successeur Vseslav de Kiev
10691073
Prédécesseur Vseslav de Kiev
Successeur Sviatoslav II
10761078
Prédécesseur Sviatoslav II
Successeur Vsevolod Ier
Biographie
Dynastie Riourikides
Nom de naissance Iziaslav Iaroslavovitch[1]
Date de naissance 1024
Lieu de naissance Novgorod
Date de décès 3 octobre 1078 (à 54 ans)
Lieu de décès Nezhatyna Nyva (Rus' de Kiev)
Père Iaroslav le Sage
Mère Ingigerd de Suède
Conjoint Gertrude de Pologne
Enfant(s) Iaropolk (1047-1086)
Sviatopolk (1050-1113)
Mstislav (?-1069)
Eupraxia
Religion Christianisme orthodoxe

Iziaslav Iaroslavovitch (en russe : Изяслав Ярославич et en ukrainien : Ізяслав Ярославич), dit Iziaslav Ier, est un Grand-prince du Rus' de Kiev de la dynastie des Riourikides (né en 1024 à Novgorod et mort le 3 octobre 1078 à Nijyn), qui régna de 1054 à 1068, puis de 1069 à 1073 et enfin de 1076 à 1078.

Fils de Iaroslav le Sage et d'Ingigerd de Suède, il est également Prince de Turov de 1045 à 1052, ainsi que de Novgorod de 1052 à 1054.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1024, Iziaslav Ier est l'aîné des fils survivants de Iaroslav le Sage et d'Ingigerd de Suède et devient Grand-prince de Kiev en 1054.

Les débuts de son règne sont marqués par la lutte incessante entre lui et un lointain cousin descendant de son arrière-grand-père Vladimir le Grand, le prince de Polotsk Vseslav « le Sorcier », fils de Briatchislav de Polotsk, qui mécontent quant à son évincement dans la succession du trône de Kiev, se met à faire un grand nombre de raids, massacres et pillages dans le nord (incendiant notamment Novgorod fin 1066).
Pour éviter la propagation de ces pillages, Iziaslav Ier et ses frères parvinrent à s'unir pour marcher vers Polotsk. Ils mettent tout d'abord Minsk à sac pour ensuite écraser Vseslav à la bataille de la rivière Nemiga le 3 mars 1067. Iziaslav n'entre pas dans Polotsk, et propose quatre mois plus tard des pourparlers de paix avec son cousin, lui promettant qu'il ne lui serait fait aucun mal. Au mois de juin, Vseslav le rencontre et Iziaslav rompt son serment, le capture avec ses deux fils et le fait prisonnier à Kiev.

En 1068, il entre en guerre contre le peuple nomade des steppes des Polovtses, et perd une bataille importante contre sur la rivière Alta (ce qui fait fuir de Kiev plusieurs princes). Les Kiéviens, revanchards et désabusés par cet évènement, demande alors à Iziaslav à travers le veche de réarmer la population pour retourner se battre contre les Polovtses et se venger. Devant le refus d'Iziaslav, la population se révolte alors, et cette insurrection fait fuir Iziaslav vers la Pologne. Vseslav est libéré et appelé à régner sur Kiev.

L'année suivante, il revient avec une armée de Polonais et recouvre son trône, mais est de nouveau expulsé de Kiev en 1073, à l'issue d'une guerre malheureuse avec ses frères Sviatoslav II et Vsevolod Ier, devant à nouveau se réfugier en Pologne, puis dans le Saint-Empire romain germanique. Mais il n'obtient pas l'appui de l'empereur Henri IV et se tourne donc vers le pape Grégoire VII (lui-même en différend avec l'empereur à cause de la Querelle des investitures) pour demander le « patronicium beati Petri. » Il lui offre le psautier de Gertrude. Le pape écrit deux brefs d'admonestation, l'un au roi de Pologne et l'autre à Sviatoslav de Kiev.

En 1076, à la mort de Sviatoslav, il retourne à Kiev et se réconcilie avec Vsevolod Ier qui l'aide à remonter sur le trône. Le 3 octobre 1078, il est tué dans un combat.

Famille[modifier | modifier le code]

Unions et descendance[modifier | modifier le code]

Il avait épousé en 1043 Gertrude fille de Mieszko II de Pologne morte le 4 novembre 1107 (ou 1118) dont il eut :

De Gertrude ou d'une autre femme, il a

Ancêtres[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16. Igor de Kiev
 
 
 
 
 
 
 
8. Sviatoslav Ier de Kiev
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17. Olga de Kiev
 
 
 
 
 
 
 
4. Vladimir Ier
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18. Malk Lioubetchanine
 
 
 
 
 
 
 
9. Maloucha
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
2. Iaroslav le Sage
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
10. Rogvolod
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
5. Rogneda de Polotsk
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
1. Iziaslav Ier de Kiev
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
24. Björn III de Suède
 
 
 
 
 
 
 
12. Éric VI de Suède
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
6. Olof de Suède
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
26. Mieszko Ier de Pologne
 
 
 
 
 
 
 
13. Świętosława
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
27. Dubravka
 
 
 
 
 
 
 
3. Ingigerd de Suède
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14. Chef tribal abodrite
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
7. Estrid des Obotrites
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Francis Dvornik, Les Slaves, histoire, civilisation de l'Antiquité aux débuts de l'Époque contemporaine. Éditions du Seuil Paris (1970) « La Russie de Kiev  » p. 171-228.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. De son nom de baptême Demetrius ou Dimitri.