Izarbel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Escalier descendant vers des bâtiments modernes disséminées dans un paysagé arboré, et montagnes basques au loin.
Vue partielle d'Izarbel depuis ses hauteurs.

Izarbel est un technopôle situé sur la commune de Bidart, au Pays basque français, dans le département des Pyrénées-Atlantiques. Implanté sur une zone de 15 hectares, le technopôle est composé d’une quinzaine de bâtiments qui hébergent une centaine d’entreprises, une école d’ingénieurs, trois laboratoires, un incubateur, deux pépinières d’entreprises, une crèche d’entreprises ainsi que d’autres services.

Plus de 900 personnes sont employées par les entreprises du technopôle et, avec les 500 étudiants de l’École supérieure des technologies industrielles avancées (ESTIA), ce sont près de 1 400 personnes qui travaillent à Izarbel.

Histoire[modifier | modifier le code]

C’est au milieu des années 1980 que la création d’un technopôle est envisagée au Pays basque. En 1985, le district du BAB, aujourd’hui agglomération Côte Basque-Adour, se détache comme le porteur principal du projet et choisit un terrain de plus de quinze hectares, situé sur la commune de Bidart placé près de l’aéroport, de la gare et de l’autoroute.

La ville de Bidart s’associe alors aux trois villes de la CABAB pour créer le Syndicat mixte d’aménagement de la technopole Izarbel Côte basque devenu ensuite le Syndicat mixte de la technopole Izarbel Côte basque.

Avec l’intégration des communes de Bidart et du Boucau dans l’Agglomération Côte Basque Adour le 1er janvier 2011, le syndicat mixte qui gérait le technopôle en réunissant des élus des trois villes de la communauté d’agglomération (Bayonne, Anglet et Biarritz) et des élus de Bidart, commune sur laquelle est implanté Izarbel, a été dissous. Le technopôle est administré directement par l’Agglomération Côte Basque Adour. Emmanuel Alzuri, maire de Bidart et vice-président de l’Agglomération Côte Basque Adour, chargé du développement économique et des Technopoles, préside le conseil technopolitain qui pilote les trois technopôles de l’Agglomération (Izarbel, Technocité, Landes de Juzan).

Après la construction du premier bâtiment – le pavillon Izarbel - et de l’ESTIA, inaugurés en 1995, le technopôle se développe pour compter aujourd’hui dix-sept bâtiments au style moderne.


Desserte[modifier | modifier le code]

Terminus Bidart Izarbel de la ligne C du réseau Chronoplus.
Desserte de la commune de Bidart par autobus et autocar. Izarbel est en haut à droite.

Le technopôle Izarbel est à :

Il est desservi par les lignes C et 12 du réseau Chronoplus (en septembre 2014).

Activités[modifier | modifier le code]

Izarbel dispose d’une crèche d’entreprise et héberge Aditu, une plateforme mutualisée de services numériques. Des terrains sont proposés à la vente et différents lots sont actuellement disponibles. Une extension de la technopole prévue dans les années à venir.

Des structures d'aide à l'innovation sont présentes à Izarbel pour accompagner l'émergence, la création et le développement d’entreprises à technologies innovantes.

ESTIA Entreprendre est le département de l'école d'ingénieurs ESTIA dédié à l'accueil et à l'accompagnement des entrepreneurs et des jeunes entreprises à vocation technologique. Il comprend un incubateur, une pépinière et un hôtel d'entreprises.

Le Centre européen d'entreprise et d'innovation Pyrénées (CEEI Pyrénées) intervient aux côtés de l’entrepreneur comme conseil en développement de projets innovants. Son assistance vise d’abord à formaliser, valoriser un projet ou une stratégie auprès de l'ensemble des partenaires de l'entreprise

L’Incubateur régional d’Aquitaine (I.R.A.) met en œuvre les moyens humains, techniques et financiers pour soutenir les projets exploitant des technologies innovantes.

Oséo ANVAR offre des solutions adaptées pour combler les lacunes du marché ou permettre un effet de levier maximum auprès des principales sources de financement : création, innovation, développement, exportation, reprise-transmission.

L'aNTIC Pays basque est une structure associative, créée en mars 1999 qui a pour objet le développement et la diffusion des nouvelles technologies sur le Pays basque.

Entreprises[modifier | modifier le code]

Parmi la centaine d’entreprises installées à Izarbel, on trouve des groupes internationaux, des sociétés de tailles moyennes et des entrepreneurs individuels. Informatique, aéronautique, sport ou bien encore communication, certaines de ces entreprises exportent leur savoir-faire dans le monde entier.

Des entreprises – parfois créées à Izarbel - ont fait bâtir leur siège : 2MoRO, Iséo, Certim, Precimecan, AGUILA Technologie, Apave, BGS Conseil, Seldon et SIG Image, Sport Invest, PIC.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]