Ix-Xagħra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ix-Xagħra
Xagħra
Blason de Ix-Xagħra
Héraldique
Image illustrative de l'article Ix-Xagħra
Administration
Pays Drapeau de Malte Malte
Île Gozo
Maire
Mandat
Joseph Cordina (PT)
(2012-2015)
Code postal XRA
Démographie
Population 4 876 hab. (31 mars 2013[1])
Densité 1 950 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 03′ 01″ N 14° 16′ 03″ E / 36.050278, 14.267536° 03′ 01″ Nord 14° 16′ 03″ Est / 36.050278, 14.2675  
Superficie 250 ha = 2,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Malte

Voir sur la carte Malte administrative
City locator 15.svg
Ix-Xagħra
Liens
Site web http://www.xaghra.com/

Ix-Xagħra, connue aussi plus simplement comme Xagħra, est un village d’environ 3 700 habitants situé sur l’île de Gozo à Malte. Établi sur un plateau, il se trouve au nord-est entre Victoria et Ir-Ramla (la baie de Ramla).

Origine[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Paroisse[modifier | modifier le code]

C’est l’évêque David Cocco Palmieri qui établit Xagħra comme paroisse indépendante le 28 avril 1688.

Église[modifier | modifier le code]

La première église de la paroisse est l’actuelle chapelle médiévale consacrée à Saint-Antoine. La basilique de la paroisse est consacrée à la nativité de la Vierge-Marie[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

Activités économiques[modifier | modifier le code]

Patrimoine et culture[modifier | modifier le code]

Ce village est d’une richesse archéologique étonnante. Il est colonisé dès le Néolithique en 4 100 av. J.-C., le site de Ġgantija (tour des géants en maltais) abrite deux temples mégalithiques classés en 1980 au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco[3]. Ce site est connu de très longue date. Il est désigné comme site antique dès 1770 lors du premier voyage de Jean-Pierre Houël à Malte. « Cette tour des géants n'est que le reste d'un édifice que je crois de la plus haute antiquité. Il est certainement antérieur aux édifices que les grecs construisirent dans cette île. »[4],[5]. Jean-Pierre Houël avait aussi dessiné en 1776 un cercle de pierres qui abrite un hypogée connu sous le nom de cercle de Brochtorff. Ce nom provient de l'artiste maltais Charles de Brochtorff qui en fit l’aquarelle pendant les fouilles du colonel Gouverneur de Gozo, Otto Bayer en 1825[5].

En bordure du village, le site de Santa-Verna était aussi un site mégalithique. Il est aujourd’hui en trop mauvais état pour rendre le temple lisible, seul subsiste trois blocs mégalithiques[5].

Sur une butte, proche du village, le site de Nuffara a été découvert en 1960. C'est les vestiges d’un habitat de l’âge du bronze avec un silo à grain creusé directement dans le sol[5].

Le village abrite aussi le seul moulin à vent de l’île possédant encore tout son mécanisme d’origine. Le moulin de Ta' Kola, aujourd’hui musée, date de 1724[2].

Dans le plateau autour du village, il existe deux grottes karstiques présentant de jolies stalactites et stalagmites. Il s’agit des Xerri's Grotto et Ninu's Cave[2].

Personnes notables[modifier | modifier le code]

Écoles[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Gazzetta tal-Gvern ta' Malta du 31 mai 2013 », Gazzetta tal-Gvern ta' Malta,‎ 31 mai 2013, p. 7538 (lire en ligne)
  2. a, b et c Fiche sur site gouvernemental
  3. Fiche officielle de classement n°132
  4. J. Hoüel (1787) t. IV p.78 pl.CCL-CCLI
  5. a, b, c et d A. Blondy (1991) pp.273-276

Sources[modifier | modifier le code]

  • (fr) Alain Blondy (1991) Malte, Arthaud, Paris, Réed. 2007
  • (fr) Jean-Pierre Houël (1787) Voyage pittoresque des isles de Sicile, de Malthe et de Lipari, Imprimerie de Monsieur, Paris (M.DCC.LXXXVII)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens extérieurs[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :