Iwata Nakayama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Iwata Nakayama (中山 岩太, Nakayama Iwata?), 1895-1949, est un photographe japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nakayama naît à Yanagawa dans la préfecture de Fukuoka. Son père est un inventeur qui possède un brevet d'un extincteur. Iwata déménage à Tokyo et fait ses études à l'école privée Kyohoku-Chūgakkō. Après l'obtention de son diplôme de cette école, il entre à l'université des arts de Tokyo, premier étudiant de son cours de photographie. Après l'apprentissage des techniques artistiques et commerciales, il s'installe aux États-Unis en 1918 en tant qu'étudiant étranger de Université d'État de Californie, envoyé par le gouvernement du Japon. Mais il quitte ses études et commence à travailler dans un studio dirigé par Tōyō Kikuchi (菊池東陽?) à New York. Fort de ses compétences pratiques, il crée son propre studio, Laquan studio, à New York.

Nakayama réussit en tant qu'artisan et voyage à travers l'Europe avec son épouse Masako (正子?) et son fils Iwao (?). Il réside à Paris où il fait la connaissance de Man Ray et László Moholy-Nagy et de leurs travaux (mais il a écrit qu'il n'a pas suivi leur style). Lui et sa famille rentrent au Japon en 1927.

Après le retour au Japon, il commence à travailler comme photographe professionnel à Kōbe et se retrouve à la tête de l'avant-garde japonaise Arts photo. Il s'associe au Ashiya Camera Kurabu (芦屋カメラクラブ?) et forme certains de ses adolescents. Il publie quelques travaux dans les magazines Asahi Camera, Nihon Shashin Nenkan (日本写真年鑑?) etc. par ailleurs, il réalise l'un des premiers montages photographiques commerciaux japonaise en 1930

En 1932, il publie en compagnie de Yasuzō Nojima, Nobuo Ina le mensuel Kōga (光画?). Ce magazine représente un tournant critique de la photographie artistique japonaise. Nakayama est un pionnier de la photographie japonaise avant-gardiste et inspire de nombreux photographes japonais par le biais de ses œuvres.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, il ne peut travailler pleinement. Ses œuvres deviennent de plus en plus abstraites. La guerre terminée, il reprend son travail professionnel et crée de nouvelles pièces artistiques mais en 1949, il meurt subitement à l'âge de 54 ans quelques jours après avoir été choisi pour occuper la fonction de gérant de l'Association de la photographie japonaise.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nihon shashinka jiten (日本写真家事典?) / 328 Outstanding Japanese Photographers. Kyoto: Tankōsha, 2000. (ISBN 4-473-01750-8). (ja) Malgré le titre alternatif en langue anglaise, tout le texte est en japonais.
  • Modern Photography Iwata Nakayama Retrospective/96-97 (モダン・フォトグラフィ 中山岩太展?) Kyoto: Kōrinsha, 1996. (ja) Malgré le titre alternatif en langue anglaise, tout le texte est en japonais.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]