Iwasaki Yatarō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iwasaki Yatarō est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Iwasaki, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

Iwasaki Yatarō
岩崎 弥太郎

Description de l'image  Y Iwasaki.png.
Naissance 9 janvier 1835
Drapeau du Japon Aki, Japon
Décès 7 février 1885 (à 50 ans)
Drapeau du Japon Tokyo, Japon
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Profession Industriel

Compléments

Fondateur du groupe Mitsubishi.

Iwasaki Yataro Statue.jpg
Maison de naissance d'Iwasaki Yatarō

Iwasaki Yatarō (岩崎 弥太郎?), né le 9 janvier 1835 à Aki au Japon et décédé d'un cancer à l'estomac à l'âge de 50 ans le 7 février 1885 au jardin de Kyū-Iwasaki-tei à Tokyo, est un industriel japonais fondateur du groupe Mitsubishi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Iwasaki est issu d'une famille d'agriculteurs de la province de Tosa (actuelle préfecture de Kōchi). Son arrière-grand-père a vendu le statut de samouraï de la famille pour rembourser des dettes. Iwasaki commence sa vie professionnelle en tant qu'employé du clan Yamauchi qui a des intérêts dans plusieurs parties du Japon.

Pour suivre des études, il s'installe à Edo (actuelle Tokyo) à l'âge de dix-neuf ans. Il retourne cependant dans sa région natale lorsque son père est griévement blessé après une dispute avec le chef du village. Alors que le magistrat local refuse d'examiner l'affaire, Iwasaki l'accuse de corruption et est envoyé en prison pendant sept mois. Après sa libération, il met du temps avant de retrouver un emploi en tant qu'instituteur.

De retour à Edo, il rencontre des activistes politiques et étudie auprès du réformiste Yoshida Tōyō qui influence ses idées sur l'ouverture de l'industrie et du commerce étranger du Japon enfermé dans une politique d'isolement volontaire appelé Sakoku. Grâce à Yoshida, il trouve un travail comme employé pour le gouvernement de la province de Tosa et rachète le statut de samouraï de sa famille. Il est ensuite nommé à un poste important au bureau de commerce du clan Yamauchi à Nagasaki où il est responsable des ventes d'huile de camphre et de papier pour acheter des navires, des armes et des munitions.

Après la restauration de Meiji de 1868, qui entraîne la dissolution des intérêts commerciaux du shogunat Tokugawa, Iwasaki se rend à Osaka et rachète la compagnie commerciale Tsukumo au clan Yamauchi. L'entreprise est renommée Mitsubishi en 1873.

Le groupe Mitsubishi[modifier | modifier le code]

Iwasaki devient président de Mitsubishi, qui ne porte pas encore ce nom, en mars 1870. Le nom Mitsubishi est un mélange entre mitsu (« trois ») et hishi (littéralement « châtaigne d'eau », une expression japonaise pour désigner un diamant ou un losange). Le nouveau logo est une combinaison entre le blason de la famille Iwasaki et celui à feuilles de chênes de la famille Yamauchi, qui dirige le domaine de Tosa et contrôle la partie de Shikoku où Iwasaki est né.

En 1874, Iwasaki est contacté par le gouvernement japonais pour transporter des soldats et du matériel militaire. Le Japon est alors en train d'acquérir des navires pour affronter les aborigènes Paiwan du sud de Taïwan et ces embarcations sont redonnées au groupe Mitsubishi après la fin de l'expédition en 1875. Cela créé des liens forts entre l'entreprise et le gouvernement, ce qui assure le succès de la nouvelle compagnie. En retour, le groupe soutient le jeune gouvernement de Meiji et transporte les troupes qui écrasent la rébellion de Satsuma en 1877. La réussite de Mitsubishi devient ainsi liée à celle de l'état japonais.

Par la suite, Iwasaki investit dans l'exploitation minière (mine de cuivre de Yoshioka en 1873, mine de charbon de Takashima en 1881, et mine d'argent d'Ikuno en 1896), la réparation des navires et la finance. En 1884, il loue le chantier naval de Nagasaki, ce qui permet à l'entreprise de lancer la construction de navires à grande échelle.

Iwasaki Yatarō invitait souvent des dignitaires à des dîners, pour lesquels il dépensait beaucoup d'argent, et se fit beaucoup d'amis importants qui l'aideront dans sa vie.

Il meurt d'un cancer à l'estomac à l'âge de 50 ans. Son frère lui succède à la tête de l'enteprise familiale puis plus tard son fils, Hisaya.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Iwasaki Yatarō » (voir la liste des auteurs)
  • (en) Jean L. Woy, The Human Record: Sources of Global History, Boston, Houghton Mifflin Company,‎ 2005, 353–356 p. (ISBN 0-618-04247-4)
  • Kozo Yamamura, « The Founding of Mitsubishi: A Case Study in Japanese Business History. », JSTOR, vol. 41, no 2,‎ Summer 1967, p. 141–160 (lien JSTOR?)
  • (en) Mark Weston, Giants of Japan: the Lives of Japan's Greatest Men and Women, New York, Kodansha America,‎ July 1999 (ISBN 1-56836-286-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]