Ivoti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ivoti
Surnom : Cidade das flores (ville des fleurs)
Blason de Ivoti
Héraldique
Drapeau de Ivoti
Drapeau
Portique d'entrée d'Ivoti
Portique d'entrée d'Ivoti
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Rio Grande do Sul Rio Grande do Sul
Langue(s) portugais
Maire Maria de Lourdes Bauermann (PP)
Code postal 93 900-000
Fuseau horaire
Heure d'été
UTC-3
UTC-2
Indicatif 51
Démographie
Gentilé Ivotiense
Population 19 877 hab.[1] (2010)
Densité 268 hab./km2
Géographie
Coordonnées 29° 36′ 01″ S 51° 10′ 01″ O / -29.60013889, -51.16691667 ()29° 36′ 01″ Sud 51° 10′ 01″ Ouest / -29.60013889, -51.16691667 ()  
Altitude 144 m
Superficie 7 425 ha = 74,25 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Patrimoine historique et culturel.
Fondateur
Date de fondation
Loi n° 4 798
19 octobre 1964
Localisation
Localisation de Ivoti sur une carte
Localisation de Ivoti sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Ivoti

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Ivoti
Liens
Site web http://www.ivoti.rs.gov.br/home/home.asp

Ivoti est une ville brésilienne de la mésorégion métropolitaine de Porto Alegre, capitale de l'État du Rio Grande do Sul, faisant partie de la microrégion de Gramado-Canela et située à 45 km au nord de Porto Alegre. Elle se situe à une latitude de 29º 36' 01" sud et à une longitude de 51º 10' 01" ouest, à 144 m d'altitude. Sa population était estimée à 19 877 habitants en 2010, pour une superficie de 74 km². L'accès s'y fait par les BR-116, RS-840 et RS-865. L'Aéroport international de Porto Alegre est à 45 minutes de route par la BR-116.

En guarani, ipoti-catu signifie « fleur » ; le nom dérive de ce mot. Le pétunia est la fleur symbole d'Ivoti.

Il y a 10 500 ans, le territoire de l'actuelle commune était occupé par les peuples de la Tradition Umbu.

Les bandeirantes qui passèrent dans la région, notamment pour aller attaquer les missions jésuites, ouvrirent les premiers chemins importants de la conquête blanche, à partir de la moitié du XVIIIe siècle.

La colonisation de la future Ivoti par les Européens commence en 1828 quand arrivèrent les premiers immigrants allemands, originaires du Hunsrück. À l'époque, le lieu s'appelait Berghanschneiss - en portugais Picada des Berghan ("chemin des Bergen") - car la première famille à s'y installer fut celle des Berghan. Les débuts de l'installation dans ces forêts sub-tropicales furent assez difficiles. La municipalité possède la plus importante communauté japonaise de l'État, dont les membres s'installèrent à partir de 1966 dans la Vallée das Palmeiras. Cette communauté reste néanmoins bien plus petite que la communauté d'origine allemande. Le nombre de bilingues dans la ville est assez important, car la majorité des habitants de la communauté japonaise parle toujours japonais, et la fraction de la population d'origine allemande qui parle encore le dialecte Hunsrückisch peut atteindre 80 % dans le milieu rural[2].

Ivoti produit des raisins de table, des kiwis, des légumes et des fleurs. Son industrie est développée autour du cuir et de la chaussure.

En 2000, Ivoti était la 25e ville brésilienne avec l'IDH le plus élevé[3] (0,851) sur un total de 5 566 villes.

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement IBGE
  2. (pt)Noeli Maria Lazaretti Backes, « Sociointeração discursiva na pré-escola de Ivoti (RS) »,‎ 2008 (consulté le 12 novembre 2011)
  3. (pt)« Índice de Desenvolvimento Humano - Municipal, 1991 e 2000, Todos os municípios do Brasil » (consulté le 12 novembre 2011)