Ivo Michiels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ivo Michiels

Description de cette image, également commentée ci-après

Ivo Michiels avec son chat en février 2011

Nom de naissance Henri Ceuppens
Activités écrivain
réalisateur
Naissance
Mortsel
Drapeau de la Belgique Belgique
Décès (à 89 ans)
Le Barroux
Drapeau de la France France
Langue d'écriture néerlandais

Ivo Michiels, né Henri Ceuppens le à Mortsel (province d'Anvers) et mort le (à 89 ans) au Barroux, est un réalisateur, scénariste de cinéma, critique de cinéma et écrivain belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Journaliste de profession, Ivo Michiels collabore à Golfslag (1946-50), De Tafelronde (1953), et dirige (1979) le Nieuw Vlaams Tijdschrift.

Michiels est surtout connu pour avoir coréalisé avec Rik Kuypers et Roland Verhavert Les mouettes meurent au port (1955), l'un des films les plus importants du cinéma belge des années 1950. L’utilisation du noir et blanc, les décors urbains, les errances sans espoir d’un héros tourmenté et les tensions d’un canevas policier peuvent sans doute se rattacher à une esthétique expressionniste, mais on[1] évoque aussi à son propos quelques films européens (Le Troisième Homme, Jeux interdits) ou américains (Sur les quais) plus proches dans le temps.

Par la suite, il scénarisera quatre films.

Il coscénarise notamment Femme entre chiens et loups (Vrouw tussen hond en wolf en néerlandais), un film franco-belge d'André Delvaux sorti en 1979.

Œuvre écrite[modifier | modifier le code]

  • 1946 - Begrensde verten
  • 1947 - Daar tegenover
  • 1947 - Zo, ga dan
  • 1949 - Het vonnis
  • 1951 - Kruistocht der jongelingen
  • 1952 - Spaans capriccio
  • 1953 - De Ogenbank
  • 1955 - De meeuwen sterven in de haven
  • 1957 - Het afscheid
  • 1958 - Journal brut, Ikjes sprokkelen
  • 1959 - Albisola Mare, Savona. Journal Brut
  • 1961 - Dertien Vlamingen
  • 1963 - Frans Dille
  • 1963 - Het boek alfa
  • 1966 - Het afscheid
  • 1966 - Verhalen uit[Quoi ?] 'Journal brut' (édition 1973)
  • 1968 - Orchis militaris
  • 1971 - Exit
  • 1973 - Alechinsky
  • 1973 - Samuel, o Samuel
  • 1977 - Een tuin tussen hond en wolf
  • 1979 - Itinerarium
  • 1979 - Luister hoe dit beeld hoe die lijn hoe die kleur hoe dit vlak luister
  • 1981 - Dixi(t)
  • 1983 - De vrouwen van de aartsengel
  • 1985 - Het boek der nauwe relaties
  • 1987 - Vlaanderen, ook een land
  • 1989 - Prima materia
  • 1993 - Schildwacht schuldwacht
  • 1995 - Daar komen scherven van
  • 1997 - Sissi
  • 1999 - De verrukking, een roman
  • 2001 - De mirakelen, Elizabeth, de mirakelen

Traductions françaises[modifier | modifier le code]

  • Le Livre Alpha [« Het boek alfa »], Paris, trad. Maddy Buysse, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier »,‎ 1967, 144 p.
  • Orchis Militaris, Chambéry, France, Éditions Comp’Act,‎ 2003, 123 p. (ISBN 978-2-87661-282-2)
  • Femme entre chien et loup [« Een vrouw tussen hond en wolf »], Arles, France, trad. Marie Hooghe, Actes Sud, coll. « Lettres néerlandaises »,‎ 1986, 174 p. (ISBN 978-2-86869-079-1)
  • Journal brut [« Journal brut. I. De vrouwen van de aartsengel. »], vol. 1 : Les femmes de l'archange, Arles, France, trad. Marie Hooghe, Actes Sud, coll. « Lettres néerlandaises »,‎ 1987, 257 p. (ISBN 978-2868691538)
  • Journal brut [« Journal brut. II. Het boek der nauwe relaties »], vol. 2 : Le Livre des relations spirituelles, Arles, France, trad. Marie Hooghe, Actes Sud, coll. « Lettres néerlandaises »,‎ 1990, 264 p. (ISBN 978-2868695499)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Maes, Ivo Michiels : symbole et expérience, traduit du néerlandais par Chantal Gerniers, dans Septentrion XVII-2, 1988
  • Georges Adé, Ivo Michiels et le Midi, dans Septentrion XX-3, 1991.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Cinéma belge, op. cit., p. 244

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :