Ivan Sirko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Cosaques zaporogues écrivant une lettre au sultan de Turquie Mehmed IV, Peinture d'Ilya Repine de 1880 à 1891. Ivan Sirko est celui qui fume la pipe juste au-dessus de l'épaule du scribe.

Ivan Sirko (ukrainien : Іван Сірко) (né aux alentours de 1610, mort le 11 août 1680) fut un chef militaire cosaque, koshovyi otaman de l'armée zaporogue et auteur, présumé, de la célèbre réplique des Cosaques zaporogues au Sultan, qui inspira l'une des plus importantes peintures d'Ilya Repine. Il fut aussi un cosaque kharakternik, c'est-à-dire un guerrier-chaman zaporogue.

Ivan Sirko est né dans la stanitsa Merefa près de la ville ukrainienne de Kharkiv. En 1654, il est arrivé à la Sitch des Zaporogues, en est devenu polkovnyk (colonel) et en 1659, avec le prince russe Alexeï Trubetskoi lutta contre le Khanat de Crimée. En 1663, Ivan Sirko devint Koshovyi otaman de l'Armée Zaporogue et avec l'aide de la Moscovie, remporta plusieurs batailles contre les Polonais, les Tatars et les Cosaques de l'hetman Petro Dorochenko. Il fut l'un des premiers otamans cosaques à accepter des bandes de Kalmouks dans son armée. Malgré son orientation pro-Moscou, il se méfiait et détestait le hetman pro-russe Ivan Brioukhovetsky. En 1668, cette rivalité contraint même Ivan Sirko à changer de camp et se joindre brièvement à Petro Dorochenko dans sa lutte contre les "boyards moscovites et les voïvodes", mais en 1670, une fois encore Sirko promit fidélité au tsar russe Alexeï Mikhaïlovitch. Par la suite, il prit aux Turcs leur bastion d'Otchakov et lutta contre les Cosaques de Petro Dorochenko.

Après la mort du hetman Demyan Mnohohrishny en 1672, Sirko entra dans la lutte de succession pour le titre de hetman, mais fut envoyé par le tsar russe à Tobolsk, en Sibérie. En 1673 il revint en Ukraine et une nouvelle fois débuta la lutte contre les Tatars et les Turcs ; il réussit à capturer les forteresses d'Arslan et d'Otchakov. En 1675, les Cosaques Zaporogues vainquirent les forces ottomanes dans une bataille importante ; toutefois, le sultan Mehmed IV exigea encore que les Cosaques se soumettent à la domination turque. Les Cosaques dirigé par Ivan Sirko répondirent d"une manière inhabituelle: ils écrivirent une lettre, remplie d'insultes et d'insanités. Après sa mort, Ivan Sirko - l'un des otamans ukrainiens les plus populaires - est entré dans la légende et est devenu un héros de nombreux mythes et légendes, de chants folkloriques et de poèmes.

Sa tombe, menacée par les eaux, a été déplacée de son site original vers un mausolée sur un kourgane, proche du village de Kapoulivka, oblast de Dnipropetrovsk.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (uk) Дмитро Яворницький, Іван Дмитрович Сірко, славний кошовий отаман війська запорозьких низових козаків, Kyı̈v, Веселка,‎ 1891 - 1992, 1e éd. (ISBN 9785301012884)
  • Iaroslav Lebedynsky, Les Cosaques, Une société guerrière entre libertés et pouvoirs : Ukraine - 1490-1790, Paris, Errance, coll. « Civilisations et cultures »,‎ 2004 (ISBN 2877722724)
  • Philip Longworth, Les Cosaques, Paris, Albin Michel,‎ 1972
  • Mikhaïl W. Ramseier, Cosaques, Genève, Nemo,‎ 2009 (ISBN 2940038392)
  • Jean Savant, Les Cosaques, Paris, Éditions Balzac,‎ 1948