Ivan Nikititch Inzov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ivan Nikitich Inzov)
Aller à : navigation, rechercher
Ivan Nikititch Inzov
Иван Никитич Инзов
Ivan Insov par George Dawe au Palais d'Hiver.
Ivan Insov par George Dawe au Palais d'Hiver.

Naissance 1768
Décès
Origine Drapeau de la Russie Russie
Allégeance Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Arme Infanterie
Grade IRA F8GenBranch 1917 h.png Général d’infanterie
Années de service 1785 – 1812
Conflits Insurrection de Kościuszko
Guerre russo-turque de 1787-1792
Suisse et d'Italie
Campagne de Russie (1812)
Commandement division d'infanterie
Faits d'armes bataille de la Bérézina
Bataille de Bautzen (1813)
bataille de Dresde
Bataille de Leipzig (1813)
Siège de Hambourg
Distinctions Ordre de Saint-Jean de Jérusalem Ordre de Saint-Jean de Jérusalem (Russie impériale)
Ordre de St-Georges IIIe classe Ordre de Saint-Georges
Ordre de Saint-Vladimir Ire classe Ordre de Saint-Vladimir
Ordre de Saint Alexandre Nevski Ordre de Saint-Alexandre Nevski

Ordre de Sainte-Anne Ire classe Ordre de Sainte-Anne

Ivan Nikititch Inzov (en russe : Иван Никитич Инзов), né en 1768, mort en 1845 était un général russe des guerres napoléoniennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine inconnue, il a été élevé parmi les enfants du prince Troubetzkoy et a dix-sept ans reçoit de la part de Catherine II d'importantes sommes d'argent et la permission de servir au régiment de cavalerie légère de Soumy.

Il participe, à partir de 1785 aux campagnes polonaise, turque ainsi que de Suisse et d'Italie puis passe sous les ordres de Koutouzov en 1805.

Avec la campagne de Russie, sous les ordres de Tormassov et de son corps d'observation, il commande la 9e division d'infanterie, il participe aux batailles de Korbin, Gorodechno, Borizov et à la Bérézina, poursuivant les français jusqu'à Vilna. Décoré en 1813 de l'ordre de Saint-Georges pour la prise de Thorn, il participe aux batailles de Königsberg et Bautzen. Il passe ensuite sous le commandement de Bennigsen avec lequel il participe aux batailles de Dresde et Leipzig, puis aux sièges de Magdebourg et Hambourg.

Il est en poste en Bessarabie alors que Pouchkine s'y trouvait et a proposé à celui-ci d'entrer dans la loge maçonnique Ovide de Kichinev[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) Boris Bachilov, Pouchkine et la franc-maçonnerie.


Lien externe[modifier | modifier le code]