Iuliu Hossu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Iuliu Hossu
Image illustrative de l'article Iuliu Hossu
Biographie
Naissance
Milașul Mare (Autriche-Hongrie)
Ordination sacerdotale
Décès (à 85 ans)
Bucarest
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
in pectore
(publication posthume)
par le pape Paul VI
Titre cardinalice Cardinal
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Vittore Mihalyi de Apsia
Administrateur apostolique de Oradea Mare
1947
Administrateur apostolique de Maramureș
Évêque de Gherla

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Iuliu Hossu, né le à Milașul Mare aujourd'hui, Milaș, en Roumanie à l'époque en Autriche-Hongrie et mort le , est un cardinal roumain, évêque de l'Église grecque-catholique roumaine de Gherla de 1917 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Iuliu Hossu est né le 30 janvier 1885, à Milașul Mare, Transylvanie (Autriche-Hongrie), fils du prêtre gréco-catholique Ioan Hossu et de Victoria Hossu, née Măriuțiu.

Il a fait ses études primaires dans son village natal, ensuite au Gymnase luthérain de Reghin, au Lycée catholique romain (la IVe[1]). Il a continué ses études au Lycée national de Blaj (les Ve à VIIIe classes[2]). En 1908, il a commencé ses études théologiques à Blaj, mais tout de suite, il a été envoyé au Collège de Propaganda Fide de Rome. En 1906, il a reçu le titre de docteur en philosophie et, en 1910, celui de docteur en théologie.

Pendant la dernière année d'études, Iuliu Hossu a été ordonné prêtre, le , par l'évêque Vasile Hossu.

Prêtre[modifier | modifier le code]

Iuliu Hossu est ordonné prêtre le après des études de philosophie (1906) et théologie catholique (1908).

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé évêque de Gherla le , il est consacré le 4 décembre suivant.

De surcroit, il est nommé administrateur apostolique de Maramureș du au , puis administrateur apostolique de Oradea Mare du à 1947.

À Cluj, dans un rassemblement organisé par les autorités communistes, à l'ordre de leur maître Staline, le 1er octobre 1948, 36 prêtres gréco-catholiques roumains, parmi lesquels un archiprêtre, ont signé, sous des pressions psychiques, l'abandon de l'Église grecque-catholique roumaine et l'adhésion à l'Église orthodoxe roumaine. Le même jour, l'évêque gréco-catholique de Cluj, Iuliu Hossu, a émis un Décret d'excommunication ipso facto, concernant tous les participants du rassemblement de Cluj.

Il est arrêté par le régime communiste roumain à partir de 1948 et est détenu entre 1950 et 1955 dans la prison de Sighetu Marmației comme prisonnier d'opinion, pour avoir refusé le passage à l'Église orthodoxe roumaine. Il a passé le restant de sa vie en résidence surveillée, au Monastère orthodoxe de Căldărușani, dans le județ d'Ilfov.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Il est créé cardinal in pectore (en secret) par le pape Paul VI lors du consistoire du . Sa création n'est rendue publique que trois ans après sa mort, lors du consistoire du .

La fin de la vie[modifier | modifier le code]

Le cardinal Iuliu Hossu est mort le , à l'Hôpital Colentina de Bucarest. Ses derniers mots furent: « Mon combat prend fin, le vôtre continue. » À sa tête se trouvait celui qui est devenu le suivant Cardinal roumain, l'évêque Alexandru Todea.

Iuliu Hossu a été enterré[3] dans le Cimetière Bellu catholique de Bucarest.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À l'époque, la IVe du lycée correspondait à la IVe du collège du système scolaire français.
  2. C'est-à-dire de la IIIe à la terminale.
  3. Le Pape Jean-Paul II, lors de sa visite du mai 1999, en Roumanie, s'est récueilli à la tombe du Cardinal Iuliu Hossu.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :