Itsy Bitsy Teenie Weenie Yellow Polka Dot Bikini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Itsy Bitsy Teeny Weeny Yellow Polka Dot Bikini est une chanson fantaisiste américaine racontant l'histoire d'une jeune fille timide hésitant à se montrer dans son nouveau bikini à pois à la plage. Elle a été écrite par Paul Vance et Lee Pockriss et a été interprétée en juin 1960 par Brian Hyland (en) accompagné d'un orchestre dirigé par John Dixon.

La version de Hyland a été n° 1 sur le Billboard Hot 100 le 8 août 1960 et est également entrée dans le top 10 d'autres pays comme sa huitième position sur le UK Singles Chart.

La chanson comporte trois couplets :

  1. la jeune fille n'ose quitter la cabine où elle vient de revêtir son bikini
  2. elle se rend à la plage, mais reste assise sur le sable, enveloppée dans une couverture
  3. elle se baigne finalement dans la mer, mais craint d'en ressortir et reste immergée dans l'eau, en dépit du fait qu'elle a « viré au bleu »

La voix d'une certaine Trudy Packer déclame « Deux, trois, quatre / Dis aux gens ce qu'elle portait ! » à la fin de chaque couplet avant le refrain et « Restez là, nous vous en dirons plus », entendu après le premier refrain et avant le début du deuxième couplet.

Itsy Bitsy Teeny Weeny Yellow Polka Dot Bikini constitue un jalon dans l'évolution des mentalités. Si, en 1960, le port du bikini n'était plus guère objet de controverse en Europe, il en allait autrement aux États-Unis. En traitant la question sur un mode humoristique souriant dans un style très bubblegum pop, au surplus en faisant appel à un chanteur adolescent (Brian Hyland n'avait alors que 16 ans), cette chanson a contribué à désamorcer les contestations et à rendre acceptable le bikini sur les plages américaines.

Devant son énorme succès international, André Salvet et Lucien Morisse ont écrit pour Dalida une version en français, intitulée Itsy bitsy petit bikini, publiée dès septembre 1960. Elle a été immédiatement reprise par un grand nombre d'interprètes, dont Johnny Hallyday, Richard Anthony, Katia Valère, Dario Moreno, pour ne citer que les principaux.