Itamar (Cisjordanie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Itamar
(he) אִיתָמָר
Image illustrative de l'article Itamar (Cisjordanie)
Administration
Région Cisjordanie
Conseil régional Shomron
Type de localité Colonie juive
Démographie
Population 1 181 hab. (2011[1])
Densité 0,25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 32° 10′ 27″ N 35° 18′ 30″ E / 32.17406944, 35.3082555632° 10′ 27″ Nord 35° 18′ 30″ Est / 32.17406944, 35.30825556  
Altitude 660 m
Superficie 4 779,9 km2 [2]
Divers
Fondation 1984
Fondée par Amana
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Palestine (administrative)

Voir sur la carte Palestine administrative
City locator 14.svg
Itamar

Géolocalisation sur la carte : Israël

Voir sur la carte Israël administrative
City locator 14.svg
Itamar

Géolocalisation sur la carte : Moyen-Orient

Voir sur la carte Moyen-Orient administrative
City locator 14.svg
Itamar
Liens
Site web Site non officiel d'Itamar

Itamar (אִיתָמָר en hébreu) est une colonie israélienne dans le nord de la Cisjordanie administrée par le conseil régional de Shomron (Samarie en français). Elle est située dans les monts de Samarie à 5 km au sud-est de Naplouse, à 28 km de la ligne verte, à l'est de la barrière de séparation israélienne[3]. Créée en 1984, Itamar est une colonie appartenant au mouvement sioniste religieux. Sa population, fin 2011, s'élevait à 1181 habitants[1], dont une centaine d'étudiants de la yeshiva[4].

Situation juridique[modifier | modifier le code]

La communauté internationale dans son ensemble considère les colonies israéliennes de Cisjordanie illégales au regard du droit international mais le gouvernement israélien conteste ce point de vue[5].

Violences[modifier | modifier le code]

Itamar a été en mai et juin 2002 le théâtre de deux attaques par des Palestiniens : meurtre de trois étudiants de la yeshiva en mai, Netanel Riachi (17 ans)[6], Gilad Stiglitz (14 ans)[7] and Avraham Siton (17 ans)[8], de quatre membres d'une famille de colons en juin[9] ; elle s'est rendue célèbre par le radicalisme de ses résidents[10], auteurs de représailles contre les paysans palestiniens des villages environnants (Akraba et Yanoun notamment)[11].

Itamar est aussi le lieu de l'assassinat de cinq membres de la famille Fogel le 11 mars 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [xls] « Locality File », Israel Central Bureau of Statistics,‎ 2011
  2. (en) « Settlements and Outposts Numbers and Data » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Peace Now. Consulté le 23 avril 2013
  3. (en) « Itamar » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Peace Now. Consulté le 23 avril 2013
  4. "AFP,, « Les colons d'Itamar ne renonceront pas au rêve du "Grand Israël" », L'Express,‎ publié le 14 mars 2011 (consulté le 23 avril 2013)
  5. (en) « The Geneva Convention », BBC News,‎ 10 December 2009 (lire en ligne)
  6. (en) « Netanel Riachi », In Memory of the Victims of Palestinian Violence and Terrorism in Israel, Ministry of Foreign Affairs (Israel),‎ 28 mai 2002 (consulté le 13 mars 2011)
  7. (en) « Gilad Stiglitz », In Memory of the Victims of Palestinian Violence and Terrorism in Israel, Ministry of Foreign Affairs (Israel),‎ 28 mai 2002 (consulté le 13 mars 2011)
  8. (en) « Avraham Siton », In Memory of the Victims of Palestinian Violence and Terrorism in Israel, Ministry of Foreign Affairs (Israel),‎ 28 mai 2002 (consulté le 13 mars 2011)
  9. "Israël décide de réoccuper des villes autonomes palestiniennes « aussi longtemps que nécessaire »", Le Monde, Gilles Paris, 23 juin 2002
  10. Le Monde, La cueillette d'olives en Cisjordanie de plus en plus périlleuse, Stéphanie Le Bars, 22 octobre 2002 ; Le Monde, « Il est interdit de leur donner un Etat » scandent des colons israéliens, Stéphanie Le Bars, 6 juin 2003
  11. Le Monde, 12 mars 2005, En Cisjordanie, le harcèlement est quotidien

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]