Istok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Istog
Исток, Istok
Blason de Istog
Héraldique
Drapeau de Istog
Drapeau
Vue d'Istog/Istok
Vue d'Istog/Istok
Administration
Pays Drapeau du Kosovo Kosovo - Serbie Serbie
District Pejë/Peć
Code postal 31 000
Démographie
Population 5 115 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 42° 46′ 51″ N 20° 29′ 15″ E / 42.7808, 20.487542° 46′ 51″ Nord 20° 29′ 15″ Est / 42.7808, 20.4875  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir sur la carte Serbie administrative
City locator 14.svg
Istog

Géolocalisation sur la carte : Kosovo

Voir sur la carte Kosovo administrative
City locator 14.svg
Istog
Commune de Istog/Istok
Administration
Maire
Mandat
Haki Rugova (LDK)
2008-2012
Démographie
Population 39 289 hab. (2011)
Densité 87 hab./km2
Géographie
Superficie 45 300 ha = 453 km2
Liens
Site web Site d'Istog/Istok

Istog en albanais (autre nom albanais : Burimi) est une ville et une commune (municipalité) du nord-ouest du Kosovo. Elles font partie du district de Pejë/Peć. En 1991, la commune/municipalité comptait 57 261 habitants, dont une majorité d'Albanais[1]. En 2008, la population de la commune/municipalité était estimée par l'OSCE à 56 000 habitants[2]. Selon le recensement kosovar de 2011, la commune compte 39 289 habitants et la ville intra muros 5 115[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue générale d'Istog/Istok

Histoire[modifier | modifier le code]

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la commune/municipalité d'Istog/Istok au Kosovo

La commune/municipalité d'Istog/Istok, en plus de la ville, inclut 51 localités regroupés en 10 communautés locales[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Répartition par nationalité, y compris les réfugiés
Année/Population Albanais  % Serbes  % Monténégrins  % Bosniaques  % Roms/Ashkali  % Total
1961 19 067 56,45 9 097 26,91 3 804 11,25 881 2,6 16 33 799
1971 27 371 66,74 8 944 21.81 2 420 5,90 1 876 4,57 243 0,59 41 009
1981 35 972 71,79 7 736 15,44 1 856 3,70 3 545 7,08 747 1,49 50 104
1991 43 910 76,68 5 968 10,42 1 302 2,27 4 070 7,11 1 346 2,35 57 261
1998 51 000 80,1 7 270 11,4
2011 36 154 92.02 194 0,5 1 142 2,9 1 694 4,31 39 289
Référence recensement yougoslave[1] et estimations de l'OSCE pour 1998 et recensement du Kosovo en 2011

En avril 2008, la population d'Istog/Istok était estimée à 56 000 habitants, dont une vaste majorité d'Albanais. On y comptait aussi plus de 1 650 Bosniaques, 40 Roms et environ 2 220 Égyptiens. On y recense environ 800 Serbes du Kosovo, qui vivent principalement à Crkolez/Cërkolez, Osojan/Osojane, Suvi Lukavac/Llukafci et Thatë[2].

Politique[modifier | modifier le code]

L'assemblée d'Istog/Istok compte 31 membres, qui, en 2008, se répartissaient de la manière suivante[2] :

Parti Sièges
Ligue démocratique du Kosovo (LDK) 11
Parti démocratique du Kosovo (PDK) 7
Ligue démocratique de Dardanie (LDD) 5
Alliance pour le futur du Kosovo (AAK) 4
Alliance pour un nouveau Kosovo (AKR) 2
Nouvelle initiative pour la démocratie au Kosovo (IRDK) 1
Parti d'action démocratique (SDA) 1

Fadil Ferati, membre du LKD, a été élu maire (président) de la commune/municipalité d'Istog/Istog[2]. Il est mort en 2010 et a été remplacé par Haki Rugova, membre du même parti.

Religions[modifier | modifier le code]

La ville d'Istog dite aussi Istok est habitée par plusieurs religions,la majorites des Musulmans.

Éducation[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité de la commune/municipalité d'Istog/Istok est principalement liée à l'agriculture qui, en 1999, employait 80 % de la population active[2].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de la commune/municipalité, l'église Saint-Jean de Cerkolez/Crkolez a été construite en 1355, elle abrite un important ensemble de fresques et une collection de parchemins et de manuscrits[3]. Le village de Gjurakoc/Đurakovac est connu pour son église Saint-Nicolas, dont l'origine remonte à 1362 ; reconstruite en 1592, elle abrite des icônes peintes en 1630 et conserve aussi un manuscrit contenant les canons liturgiques de la Mère-de-Dieu, un type d'ouvrage qui, en serbe, porte le nom de Bogorodičnik et qui remonte au XVIe siècle ; combinaison de pierre et de bois, elle est caractéristique des édifices religieux de la vallée du Drin blanc[4]. En raison de leur importance, ces deux églises sont inscrites sur la liste des monuments culturels d'importance exceptionnelle de la République de Serbie.

Sites archéologiques
Autres monuments culturels
Fresque dans l'église du monastère de Gorioč

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  2. a, b, c, d, e et f (en) « Istog/Istok », http://www.osce.org,‎ avril 2008 (ISBN Site de l'OSCE[à vérifier : ISBN invalide], consulté le 31 mars 2011)
  3. (sr) « Crkva Sv. Jovana, Crkolez », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 16 avril 2014)
  4. (sr) « Crkva Sv. Nikole, Đurakovac », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 16 avril 2014)
  5. a, b, c, d, e, f, g et h [PDF] (sq) « Lista e trashëgimisë për mbrojtje të përkohsheme », sur http://www.mei-ks.net, Site du ministère kosovar de l'Intégration européenne (consulté le 16 avril 2014)
  6. (sr) « Manastir Bogorodica Hvostanska, Vrelo », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 16 avril 2014)
  7. (sr) « Ostaci ranohrišćanske bazilike, Banjica », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 16 avril 2014)
  8. (sr) « Ostaci crkve sa starim grobljem, Gornja Dobruša », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 16 avril 2014)
  9. (sr) « Ostaci crkve sa starim grobljem, Belica », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 16 avril 2014)
  10. (sr) « Manastir Gorioč, Istok », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 16 avril 2014)
  11. (sr) « Staro groblje sa stoletnim hrastom, Crni Lug », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 16 avril 2014)
  12. (sr) « Stari kameni most na reci Istok, Žač », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 16 avril 2014)
  13. (sr) « Džamija, Kaličani », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 16 avril 2014)
  14. (sr) « Seoska stambena zgrada sa ambarom, Koš », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 16 avril 2014)
  15. (sr) « Seoska stambena kula porodice Popovića, Koš », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 16 avril 2014)
  16. (sr) « Koš za kukuruz, Istok », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 16 avril 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]