Issenhausen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Issenhausen
Pan de mur d'une ferme d'Issenhausen (1823) reconstitué au Musée alsacien de Strasbourg
Pan de mur d'une ferme d'Issenhausen (1823) reconstitué au Musée alsacien de Strasbourg
Blason de Issenhausen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Strasbourg-Campagne
Canton Hochfelden
Intercommunalité C.C. du Pays de la Zorn
Maire
Mandat
Francy Jacob
2014-2020
Code postal 67330
Code commune 67225
Démographie
Gentilé Issenhausois, Issenhausoises
Population
municipale
111 hab. (2011)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 48′ 20″ N 7° 32′ 16″ E / 48.8056, 7.537848° 48′ 20″ Nord 7° 32′ 16″ Est / 48.8056, 7.5378  
Altitude Min. 177 m – Max. 254 m
Superficie 2,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Issenhausen

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Issenhausen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Issenhausen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Issenhausen

Issenhausen est une commune rurale française située dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Issenhausen est située à 35 km au nord-ouest de Strasbourg, entre la plaine d'Alsace et le piémont (contrefort) vosgien sur des terrains sédimentaires (lœss). Le paysage est constitué de collines (le point culminant se trouve sur le Moenchberg à 254 mètres). Le village de type « village-rue » se trouve à flanc de colline et l'ensemble du territoire communal forme une cuvette.

Le ruisseau « Bachgraben », affluent de la Zorn arrose la commune.

Communes limitrophes d’Issenhausen
Kirrwiller Buswiller
Bosselhausen Issenhausen Ringendorf
Zœbersdorf Wickersheim-Wilshausen Lixhausen

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Le nom du village signifie « la maison de la source » d'après la première forme écrite au IXe siècle : « isanhusan » (Dictionnaire étymologique et historique des noms de lieux en Alsace). Probablement du fait des nombreux puits et résurgences présent dans la commune située en cuvette.

À l'origine propriété de l'abbaye de Marmoutier, le ban communal a appartenu à différentes grandes familles d'Alsace et de Lorraine dont la famille Hanau-Lichtenberg.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Issenhausen

Les armes d'Issenhausen se blasonnent ainsi :
« D'argent au lion de sable, au chef de gueules. »[1].

Description d'Issenhausen en 1702[modifier | modifier le code]

« Hissenhus est un petit village situé dans un fond sans aucune église n'y autre chose remarquable. »

Rapport de l'ingénieur militaire de Neuf-Brisach, Guillin

Économie[modifier | modifier le code]

La commune a une vocation essentiellement agricole. 94 % de la surface du ban communal est consacrée aux exploitations agricoles (essentiellement cultures de céréales). La commune ne dispose pas de commerces de proximité.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Georges Roth    
mars 2008 en cours Francy Jacob[2]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 111 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
97 127 127 124 147 115 143 154 157
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
130 143 148 159 159 152 148 139 142
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
134 135 123 109 102 104 106 121 95
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
88 80 80 85 74 89 94 95 111
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Maison à colombages photographiée en 1906

La commune ne dispose pas de patrimoine classé, mais possède néanmoins quelques maisons à colombages typiques dont certaines datent du XVIIIe siècle.

Petite église construite en 1850 et transformée en 1914.

Faits divers[modifier | modifier le code]

En 2011, Issenhausen remporta la première place à la première édition des Jeux Intervillages du pays de la Zorn.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]