Issé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Issé (homonymie).
Issé
Blason de Issé
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Châteaubriant
Canton Moisdon-la-Rivière
Intercommunalité Communauté de communes du Castelbriantais
Maire
Mandat
Michel Boisseau
2014-2020
Code postal 44520
Code commune 44075
Démographie
Gentilé Isséens
Population
municipale
1 837 hab. (2011)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 37′ 29″ N 1° 27′ 00″ O / 47.6247222222, -1.4547° 37′ 29″ Nord 1° 27′ 00″ Ouest / 47.6247222222, -1.45  
Altitude Min. 22 m – Max. 76 m
Superficie 38,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte administrative de Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Issé

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte topographique de Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Issé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Issé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Issé
Liens
Site web http://www.cc-castelbriantais.fr/

Issé est une commune de l'Ouest de la France, dans le département de la Loire-Atlantique (région Pays de la Loire).

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune d'Issé dans le département de la Loire-Atlantique.

Issé est située sur les bords du Don à 10 km au sud-est de Châteaubriant.

Les communes limitrophes sont Louisfert, Saint-Vincent-des-Landes, Treffieux, Abbaretz, La Meilleraye-de-Bretagne et Moisdon-la-Rivière.

Selon le classement établi par l'Insee en 1999, Issé était une commune rurale non polarisée (cf. Liste des communes de la Loire-Atlantique).

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune possède un nom en gallo, la langue d'oïl locale : Isae (écriture ELG, prononcé [isə ])[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La tannerie Atlas sur les bords du Don, montée en 1914 par un Nantais, M. Devain, dans les locaux de l’ancienne laiterie-beurrerie Jouzel, a fonctionné jusqu’à sa faillite en 1922 et a été remplacée par les tanneries Atlas jusqu’en 1933. Rouvertes vers 1949-50, les tanneries Atlas céderont la place en 1954 à une usine de plastique. Celle-ci ferme en 2003. Ses ruines amiantées, très chères à déconstruire et à dépolluer, occupent la partie sud du bourg, alors qu'au nord, le long de la gare, s'étendent les ruines de l'usine Phospho-Guano.
En novembre 2012, une unité de méthanisation est inaugurée juste à côté de l'usine de coproduits animaux, au nord-ouest du bourg, qui occupe le site de l'ancien abattoir inauguré en 1895. Cette ouverture signe la renaissance de la commune, qui devrait se concrétiser avec la réouverture en février 2014 de la ligne de Nantes-Orléans à Châteaubriant sous la forme d'un tram-train et mise en service d'une nouvelle gare sur le site de l'ancien bâtiment voyageur qui a été démoli.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De gueules au bœuf d'or, la queue passée entre les pattes, relevée et fourchue.
Commentaires : Blason des familles Brient et Le Bœuf, premiers seigneurs de Fougeray, Jans, Nozay et Issé (XIe siècle).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

L'article histoire des maires de France retrace l'évolution des modalités d'élection ou de nomination des maires de la commune.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2001 Armand Bouchet    
mars 2001 mars 2008 Marcelle Durand    
mars 2008 en cours Michel Boisseau[Note 1],[2] Divers gauche retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Transports[modifier | modifier le code]

La gare d'Issé située sur la ligne de Nantes-Orléans à Châteaubriant rouverte sous la forme d'un tram-train le 28 février 2014[3] est desservie par 7 aller-retours quotidiens avec la gare de Nantes (trajet en 57 minutes) et avec la gare de Châteaubriant (trajet en 11 minutes)[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 837 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 225 1 207 1 066 1 446 1 602 1 470 1 551 1 632 1 725
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 767 1 800 1 888 1 904 2 123 2 220 2 410 2 527 2 463
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 382 2 373 2 126 1 920 1 768 1 722 1 652 1 762 1 760
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
1 892 1 898 1 909 1 896 1 821 1 776 1 809 1 821 1 837
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6]. , pour le recensement de 1836, archives départementales de la Loire-Atlantique[7])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23,4 %) est en effet supérieur au taux national (22,7 %) et au taux départemental (20,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,7 % contre 48,7 % au niveau national et 48,5 % au niveau départemental).

Pyramide des âges à Issé en 2009 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
1,0 
6,5 
75 à 89 ans
11,3 
13,7 
60 à 74 ans
14,3 
21,6 
45 à 59 ans
19,0 
22,4 
30 à 44 ans
20,8 
13,9 
15 à 29 ans
13,8 
21,6 
0 à 14 ans
19,8 
Pyramide des âges du département de la Loire-Atlantique en 2009 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
1,0 
5,6 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,4 
20,1 
45 à 59 ans
19,7 
21,3 
30 à 44 ans
20,1 
20,1 
15 à 29 ans
18,5 
20,5 
0 à 14 ans
18,3 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Haras de Gâtine
  • Étang de Beaumont
  • moulin du Frétay

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu en 2014.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Villes bretonnes, noms gallo », Geobreizh (consulté le 18 mars 2013)
  2. « Ils ont été élus maires », Dimanche Ouest-France (éd. Loire-Atlantique), no 535,‎ 23 mars 2008, p. 10 (ISSN 1285-7688)
  3. Article sur www.france3.fr du 28 février 2013.
  4. Site SNCF TER Pays de la Loire, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare d'Issé lire en ligne (consulté le 28 février 2014)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  7. « Issé 1836 », sur Archinoë, portail d'indexation collaborative, archives départementales de la Loire-Atlantique (consulté le 10 janvier 2013).
  8. « Résultats du recensement de la population - Issé - POP T3 - Population par sexe et âge en 2009 », sur recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 10 décembre 2012).
  9. « Résultats du recensement de la population de la Loire-Atlantique - POP T3 - Population par sexe et âge en 2009 », sur recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 10 décembre 2012).