Israel Lyons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Israel Lyons le Jeune

Naissance 1739
Cambridge (Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne)
Décès 1er mai 1775
Londres (Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne)
Nationalité Britannique
Champs Mathématicien, botaniste et astronome
Institutions Université d'Oxford
Diplôme Trinity College
Renommé pour Treatise of Fluxions

Israel Lyons le Jeune, né en 1739 à Cambridge et mort le 1er mai 1775 à Londres est un mathématicien et botaniste britannique.

Fils d'Israel Lyons l'Ancien (mort en 1770). Jeune, il est remarqué et considéré comme un prodige, en particulier dans le domaine des mathématiques, et Robert Smith, professeur au Trinity College, le prend sous son aile et paye pour sa scolarité. Ses origines juives modestes, interdisent à Lyons d'entrer à l'Université de Cambridge. Néanmoins, il publie son Treatise on Fluxions (Traité sur les Fluxions) à l'âge de 19 ans, et, s'intéressant également à la botanique il publie une étude sur la flore des environs de Cambridge quelques années plus tard. Un étudiant à Oxford, Joseph Banks, paye Lyons pour donner une série de leçons de botanique à l'Université d'Oxford. Lyons est sélectionné par l'astronome royal (Astronomer Royal) pour calculer des tables astronomiques pour le Nautical Almanac. Par la suite, Banks permet à Lyons de participer en tant qu'astronome lors du voyage d'exploration à destination du pôle Nord commandé, en 1773, par Constantine Phipps, 2e baron Mulgrave.

Lyons épouse, en mars 1774, Phoebe Pearson, fille de Newman Pearson originaire d'Over, Cambridgeshire, et s'établit à Rathbone Place, à Londres. Il y meurt de la rougeole le 1er mai 1775, à l'âge de 36 ans, alors qu'il préparait une édition complète des œuvres de l'astronome Edmond Halley, sous le parrainage de la Royal Society.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Israel Lyons » (voir la liste des auteurs)
  • (en) Lynn B. Glyn, « Israel Lyons : A Short but Starry Career. The Life of an Eighteenth-Century Jewish Botanist and Astronomer », dans Notes and Records of the Royal Society of London, vol. 56, no 3, 2002, p. 275-305.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lyons est l’abréviation botanique officielle de Israel Lyons.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI