Israel Aerospace Industries

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir IAI.

Israel Aerospace Industries
(he) התעשייה האווירית לישראל

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logotype de IAI

Création 1953
Fondateurs Adolph William Schwimmer
Personnages clés Shimon Peres (initiateur du projet)
Forme juridique Entreprise publique
Siège social Drapeau d'Israël Lod (Israël)
Direction Joseph Weiss
Activité Aéronautique et spatial, défense
Produits Aéronefs, technologies, systèmes de défense, etc.
Filiales BEDEK Aviation
ELTA Systems
Military Aircraft
Commercial Aircraft
Engineering and Development
Systems Missiles and Space
Corporate Divisions
Effectif 16 000 (2011)
Site web www.iai.co.il
Chiffre d’affaires en augmentation 3,44 milliards $ (2011)
Résultat net en augmentation 133 millions $ (2011)

Israel Aerospace Industries (en hébreu : התעשייה האווירית לישראל ha-ta'asiya ha-avirit le-yisra'el ou IAI) est une entreprise de construction aéronautique israélienne. Fondée en 1948, dans la clandestinité, IAI est aujourd’hui une firme aéronautique aux technologies les plus avancées[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1948, alors attaqué par cinq pays arabes, le nouvel État d’Israël cherche à s’équiper d’une aéronautique militaire. Grâce à un juif Américain, Al Schwimmer ancien mécanicien naviguant à la TWA, Israël reçut 12 Curtiss C-46 Commando, 1 Lockheed Constellation et 3 Boeing B-17. Al Schwimmer crée également la société Intercontinental Airways qui jeta les bases de l’industrie aéronautique israélienne.

Peu après la liquidation de cette société en 1952, naissait à Tel-Aviv début 1953 la Bedek Aviation. Le pays étant en conflit armé avec les pays arabes voisins, elle travaillait en étroite collaboration avec l'Armée de l'air israélienne.

Al Schwimmer ayant émigré en Israël sur la demande de David Ben Gourion, créa la Bedek Aviation dont il fut le premier dirigeant.

Bedek Aviation était un fournisseur de services et matériels pour tous usages situé dans un hangar dans la plaine côtière du centre du pays. Avec l'aide du premier Premier ministre d'Israël, David Ben Gourion, et de Shimon Peres alors Directeur Général du ministère de la Défense, il posa les fondations de l'industrie aéronautique israélienne.

À l'origine la Bedek Aviation s'occupait de l'entretien des Constellations de la compagnie nationale israélienne El-Al, de la révision des Curtiss Commando et B-17 de l'Armée de l'Air israélienne.

Depuis les années 1950, IAI a développé des capacités de modification, de modernisation et d'amélioration d'avions et d'hélicoptères tant civils que militaires ainsi que de moteurs et de systèmes électroniques. Entre autres, Bedek procédait aux révisons des Gloster Meteor, des SO-4050 Vautour, des Mystère et des Ouragan, ainsi qu'à la maintenance des réacteurs Rolls-Royce Derwent, SNECMA Atar.

En 1957, Bedek négocie la licence de production à la firme Potez du CM-170 Fouga Magister qui prit la désignation de Tzukit. 80 exemplaires sont alors construits[2]. Avec ce programme, IAI acquit l'expérience pour lancer son premier avion, l'Arava.

La compagnie se lança également dans l'étude d'un avion d'affaires et d'un missile multi-missions. En 1967, la firme changea de nom et devint Israel Aircraft Industries.

La croissance[modifier | modifier le code]

En 1967, suite à la guerre des Six jours, la France (qui était à l'époque le premier fournisseur d'avions pour Israël) mit un embargo sur les armes à destination de ce pays. Le gouvernement israélien demanda à IAI le développement d'un chasseur local destiné à remplacer les Mirage III. Ce fut le début des programmes Nesher et Kfir.

En 1968, la compagnie employait 4 000 salariés, pour atteindre14 000 en 1970.

Cette même année, IAI acquit la licence de production du Aero Commander 1121 Jet Commander, qui après amélioration devient le 1123 Westwind.

En 1980, IAI lança le développement du Lavi, grâce à un financement américain. Deux prototypes furent construits avant l'arrêt du programme, dû à la pression du gouvernement américain.

IAI créa également une division Marine qui construit des vedettes de patrouilles Dvora et Super Dvora.

Le groupe actuel produit également des drones et des systèmes spatiaux : satellite d'observation Ofek, satellite de communications AMOS et le lanceur Shavit.

Les systèmes actuellement mis en œuvre par l'armée de l'air sont, par exemple, les F-16, F-15 et F-4, le Yasour 2000 et les hélicoptères CH-53, les patrouilleurs Dvora, les missiles mer-mer Gabriel et l'avion d'alerte avancée Phalcon. IAI développe actuellement un missile anti-missile Arrow contre les missiles à courte et moyenne portée.

IAI est actuellement le plus gros employeur d'Israël (environ 40 000 personnes).

Principaux produits[modifier | modifier le code]

Lavi

Avions civils[modifier | modifier le code]

Avions militaires[modifier | modifier le code]

Drones[modifier | modifier le code]

Missiles[modifier | modifier le code]

Super Dvora Mk III

Domaine spatial[modifier | modifier le code]

Navires[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mach 1, l'encyclopédie de l'aviation, vol 5 page 1395
  2. http://www.aviation-fr.info/guide/fouga.php

Source[modifier | modifier le code]

  • Mach 1, l'encyclopédie de l'aviation, édition Atlas

32° 00′ 16.44″ N 34° 54′ 09.34″ E / 32.0045667, 34.9025944 ()