Israa Abdel Fattah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Israa Abdel Fattah est une blogueuse égyptienne, cyberdissidente du printemps arabe.

Elle arrêtée en 2008 et emprisonnée pendant plus de deux semaines. Sa mère publie alors une page entière dans un journal à grand tirage, demandant la libération de sa fille et s’adressant aux « cœurs de Hosni Moubarak, Suzanne Moubarak (sa femme) et du ministre de l’Intérieur ». Sa libération est médiatisée et donne lieu à des scènes émouvantes, vues par toute l'Égypte[1].

Elle est cofondatrice, avec Ahmed Maher, du « Mouvement de la Jeunesse du 6 avril » qui regroupe de jeunes cyberdissidents à partir de 2008. Ce mouvement a été à l’origine des rassemblements de la place Tahrir qui ont fini par aboutir au départ du président Moubarak.

Israa Abdel Fattah a été surnommée la « Facebook girl ». Elle porte le hidjab.

Son nom a circulé pour l'attribution du prix Nobel de la paix, avant d'être attribué, entre autres, à la yéménite Tawakkul Karman.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. Papic et S. Noonan, « Social Media as a Tool for Protest », Politeia Geopolitical Analyses, 3 février 2008, [1]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]