Israël de Salant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rabbi Israël Lipkin de Salant appelé le plus souvent Rabbi Israël Salanter (Zagher[1],[2], 1810- 2 février 1883[3]) est un des fondateurs du mouvement du Moussar.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Jeunes années[modifier | modifier le code]

Yisra’el ben Ze’ev Volf Lipkin naît à Zagare, prés Kovno dans une famille rabbinique. Des son jeune âge, il est envoyé auprès du rabbin de Salant, Tsevi Hirsh Broïdé avec qui il débute ses études religieuse.

Formation[modifier | modifier le code]

C'est à Salant qu’Israël rencontre Yosef Zundel, un proche disciple de rav Hayim de Volozhin, et, par son influence, il s'intéresse aux questions relatives à l'amélioration morale.

En 1840, Salanter déménage à Vilna, ou il prend la direction de la yeshiva de Mayles’s. Peu de temps après, il s'installe à Zaretcha, une banlieue de Vilna, où il enseigne la Torah dans le beth hamidrash local.

Sa pensée[modifier | modifier le code]

Rabbi Israël se livre à une véritable remise en question du système de vie juive de son temps, constatant que ses contemporains vivent leur judaïsme sans réflexion ni profondeur. Il part ainsi à la conquête des communautés juives lituaniennes et entreprend une série de conférences, qui lui valent rapidement une large renommée. Il parle de plus en plus de Moussar afin de faire revenir les gens dans le droit chemin.

Rabbi Israël Salanter a occupé une place de premier ordre dans l'élite du judaïsme lituanien, suscitant une révolution dans les mentalités et assurant une réponse à un problème existentiel dans sa génération, celui posé par la Haskala et le matérialisme naissant. Il a également su répondre aux attentes intellectuelles manifestées par les milieux de l’étude de la Torah, devenus plus exigeants.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Il publie une revue appelée Tevouna (douze numéros ont paru entre 1861 et 1862). Dans chaque numéro (ou presque), figure un texte de Rabbi Israël concernant l’Ecole du Moussar, à côté d’articles en Halakha classique des plus grandes personnalités de son temps. Divers ouvrages ont été publiés à son nom : Imré Bina, Iguéreth haMoussar, Or Israël (l’ouvrage le plus connu), Even Israël, Gueon Israël et Etz Peri, mais ce sont ses élèves, sous son inspiration, qui les rédigent.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Menachem G. Glenn. Rabbi Israel Salanter. Religious-Ethical Thinker. The Story of a Religious-Ethical Current In Nineteenth Century Judaism. First published in 1953 by Dropsie College and Bloch Publishing Company. Yashar Books, 2005. ISBN 1-933143-02-9
  • Hillel Goldberg, Rabbi. 125 Years Since the Passing of Harav Yisrael Salanter, zt"l. Hamodia Magazine, Vol. X, Issue 494, January 30, 2008/23 Shevat 5768, Parashas Mishpatim, p. 10-15.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. dans la région de Kaunas (Lituanie)
  2. A Zagory, selon Goldberg, 2008, p. 12.
  3. Soit le 25 Shevat 5743, voir, Goldberg, 2008, p. 15.