Isotopes du magnésium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le magnésium (Mg) possède 22 isotopes connus avec un nombre de masse variant entre 19 et 40. Trois d'entre eux sont stables, 24Mg, 25Mg et 26Mg, et naturellement présents dans l'environnement selon un ratio approximatif de 80/10/10. On attribue au magnésium une masse atomique standard de 24,3050 u.

Parmi les 19 radioisotopes connus du magnésium, 28Mg a la durée de vie la plus longue avec une demi-vie 20,915 heures, suivi de 27Mg avec une demi-vie de 9,458 min. Tous les autres isotopes ont une demi-vie inférieure à une minute et la plupart d'entre eux inférieure à une seconde.

Les isotopes plus légers que les isotopes stables se désintègrent principalement par désintégration β+ en isotopes du sodium, ceux plus lourds par désintégration β- en isotopes de l'aluminium.

Table des isotopes[modifier | modifier le code]

Symbole
de l’isotope
Z (p) N (n) masse isotopique (u) demi-vie mode(s) de
désintégration[1]
isotope(s)-fils[n 1] spin nucléaire composition isotopique
représentative
(fraction molaire)
gamme de
variations naturelles
(fraction molaire)
19Mg 12 7 19,03547(27) 1/2-#
20Mg 12 8 20,018863(29) 90,8(24) ms β+ (97 %) 20Na 0+
β+, p (3 %) 19Ne
21Mg 12 9 21,011713(18) 122(2) ms β+ (66,9 %) 21Na (5/2,3/2)+
β+, p (32,6 %) 20Ne
β+, α (0,5 %) 16F
22Mg 12 10 21,9995738(14) 3,8755(12) s β+ 22Na 0+
23Mg 12 11 22,9941237(14) 11,317(11) s β+ 23Na 3/2+
24Mg 12 12 23,985041700(14) Stable 0+ 0,7899(4) 0,78958-0,79017
25Mg 12 13 24,98583692(3) Stable 5/2+ 0,1000(1) 0,09996-0,10012
26Mg[n 2] 12 14 25,982592929(30) Stable 0+ 0,1101(3) 0,10987-0,11030
27Mg 12 15 26,98434059(5) 9,458(12) min β- 27Al 1/2+
28Mg 12 16 27,9838768(22) 20,915(9) h β 28Al 0+
29Mg 12 17 28,988600(15) 1,30(12) s β 29Al 3/2+
30Mg 12 18 29,990434(9) 335(17) ms β (99,94 %) 30Al 0+
β, n (0,06 %) 29Al
31Mg 12 19 30,996546(13) 230(20) ms β (98,3 %) 31Al 3/2+
β, n (1,7 %) 30Al
32Mg 12 20 31,998975(19) 86(5) ms β (97,6 %) 32Al 0+
β, n (2,4 %) 31Al
33Mg 12 21 33,005254(21) 90,5(16) ms β (83 %) 33Al 7/2-#
β, n (17 %) 32Al
34Mg 12 22 34,00946(25) 20(10) ms β (>99,9 %) 34Al 0+
β, n (<,1 %) 33Al
35Mg 12 23 35,01734(43)# 70(40) ms β, n (52 %) 34Al (7/2-)#
β (48 %) 35Al
36Mg 12 24 36,02300(54)# 3,9(13) ms β 36Al 0+
37Mg 12 25 37,03140(97)# 40# ms [>260 ns] β 37Al 7/2-#
β, n 36Al
38Mg 12 26 38,03757(54)# 1# ms [>260 ns] 0+
39Mg 12 27 39,04677(55)# <260 ns 7/2-#
40Mg 12 28 40,05393(97)# 1# ms 0+
  1. Isotopes stables en gras.
  2. Utilisé en datation radiométrique pour des évènements ayant eu lieu au début de l'histoire du système solaire.

Remarques[modifier | modifier le code]

  • Les valeurs marquées # ne sont pas purement dérivées des données expérimentales, mais aussi au moins en partie à partir des tendances systématiques. Les spins avec des arguments d'affectation faibles sont entre parenthèses.
  • Les incertitudes sont donnée de façon concise entre parenthèses après la décimale correspondante. Les valeurs d'incertitude dénotent un écart-type, à l'exception de la composition isotopique et de la masse atomique standard de l'IUPAC qui utilisent incertitudes élargies.

Références[modifier | modifier le code]