Isolement (microbiologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Isolement (homonymie).

L'isolement est une technique qui permet de séparer les bactéries d'un échantillon. L'isolement permet d'obtenir des colonies différentes, espacées les unes des autres. On cherche à isoler les différentes cellules de l'échantillon, chaque cellule isolée étant alors potentiellement susceptible de conduire à une colonie (mais parfois on obtiendra des colonies mixtes difficilement résolubles ...). L'isolement permet d'observer les colonies. Pour ce faire, on utilise une anse de platine. Cet instrument est stérilisé entre chaque utilisation.

Une anse de platine

Isolement par la méthode des cadrans[modifier | modifier le code]

Isolement de Staphyloccocus aureus selon la méthode des cadrans

La méthode des cadrans est la plus classique. Elle consiste à diviser une boîte de Petri en deux (50 % et 50 %), puis de diviser de nouveau par deux une moitié afin d'obtenir 3 cadrans de 50 %, 25 % et 25 %. Sur le plus grand cadran une petite quantité d'inoculum est posée puis étalée. Ensuite on retourne la boîte afin d'étaler les bactéries sur un cadran plus petit, puis on retourne afin d'ensemencer le dernier petit cadran. Les stries doivent être serrées et la pipette ou l'anse de platine doit être flambée entre chaque cadran pour de meilleurs résultats. Il est aussi recommandé de ne pas passer deux fois au même endroit et de ne pas trop revenir "en arrière" lorsque l'on fait pivoter la boîte, sinon l'anse risque de se surcharger et l'isolement sera moins réussi.

L'isolement simple[modifier | modifier le code]

Une méthode toute simple consiste à déposer l'inoculum à la périphérie de la boîte et à l'étaler vers le bas en stries serrées.

Autre méthode d'isolement[modifier | modifier le code]

Streak plates.png

Dans cette méthode, on étale les micro-organismes à la périphérie de la boîte de Petri, puis on les étale vers le centre de la boîte. Il est important de ne pas aller trop loin dans la périphérie lors du balayage du centre. Cette méthode demande plus de technique que la première.

Lecture de l'isolement[modifier | modifier le code]

Une fois l'isolement effectué et incubé, des colonies bactériennes apparaissent; elles sont d'aspect M, R ou S.

R pour Rugueuses[modifier | modifier le code]

Les colonies ne sont pas rondes, les bords sont hachurés, et des cavités sont visibles à la surface de la colonie.

S pour Smooth[modifier | modifier le code]

Les colonies de type S ont des bords réguliers, semi-bombés, une surface lisse et a consistance crémeuse et en suspension elles sont homogènes.

M pour Muqueuse[modifier | modifier le code]

Les colonies M sont d'un aspect brillant et collant (comme le miel). Elles s'étirent lors d'un prélèvement. L'aspect gras est dû à leur capsule.