Isolation (psychanalyse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Isolation.

En psychanalyse, l'isolation est un mécanisme de défense caractéristique de la névrose obsessionnelle, que l'on distingue du refoulement. Il consiste en la rupture des chaînes associatives menant au contenu à isoler. Le contenu est alors inaccessible[1]. L'isolation se traduit par des pauses dans le déroulement de la pensée, des arrêts, des rituels et de la sidération.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) George E. Vaillant, Ego mechanisms of defense: a guide for clinicans and researchers, Washington, American Psychiatric Association,‎ 1992, 1e éd. (ISBN 978-0-88048-404-6, lire en ligne), p. 15