Ismat Chughtai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ismat Chughtai, née le 15 août 1915 dans l'Uttar Pradesh et morte le 24 octobre 2001 à Bombay, est une femme de lettres indienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Féministe, Ismat Chugtai est la première femme indienne à obtenir une licence de lettres et à devenir enseignante[1].

Elle écrit en ourdou et en anglais.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Quilt, éditions des femmes, 1991.
  • (en) The heart breaks free & The wild one, éd. Kali for Women, 1996.
  • (en) The crooked line, éd. Kali for Women, 2000.
  • (en) My friend, my enemy. Essays, reminiscences, portraits, éd. Kalifor Women, 2001.
  • (en) Lifting the Veil, Penguin Books, 2001.
  • (en) A Chughtai Collection, Sama Publishing, 2005.
  • (en) Life in words. Memoirs, Penguin Books, 2012[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ismat Chughtai, desfemmes.fr, consulté le 6 août 2012.
  2. Meena Menon, « The author as the central character », The Hindu, 3 avril 2012.
  3. Arunima Mazumdar, « Ismat Chughtai, a woman above all »,The Times of India, 13 juin 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Sukrita Paul Kumar et Sadique (Dir.), Ismat. Her Lifes, Her Times, éd. Katha, 2000.
  • (en) Manjulaa Negi, Ismat Chughtai. A Fearless Voice, éd. Rupa & Co, 2005.

Lien externe[modifier | modifier le code]