Ismael Miranda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ismael Miranda (né le 20 février 1950 à Aguada, Porto Rico) est un compositeur et un chanteur de salsa.

Dès son enfance Ismael Miranda a voulu être musicien et a 11 ans seulement il chante dans les jeunes groupes "The 4J's and Little Junior" et "The Class Mates".

En 1967, alors qu'il n'avait que 17 ans, il enregistre sa première chanson "Let's Ball" avec Joey Pastrana et son premier tube "Rumbon Melon". Larry Harlow l'engage alors comme chanteur. Ils composent ensemble "El Exigente", un boogaloo (rythme alors à la mode, mélange de rhythm'n'blues et de musique latine.)

Avec Larry Harlow, Ismael Miranda a enregistré :

  • "Orquestra Harlow presenta a Ismael Miranda"
  • "Electric"
  • "Tributo a Arsenio Rodriguez",
  • "Harlows Harem"
  • "Abran Paso"
  • "Oportunidad"

Il a composé :

  • "La Revolucion"
  • "Guasasa"
  • "Arsenio"
  • "El Malecon"
  • "Lamento Cubano"

En 1969, Miranda a joint la Fania All Stars en tournée en Europe, Asie et Amérique latine. En 1973 il a formé son propre groupe "La Revelacion" et enregistre "Así se compone un son" sur le label Fania.

Il a été alors surnommé "El Niño Bonito de la Salsa" (le joli garçon de Salsa).

Dans les années 1970, il a chanté des tubes tels que "Lupe, Lupe", "Señor Sereno" et plusieurs autres.

Dans les années 1980, il a fondé sa propre maison de disques "IM" et a enregistré plusieurs boléros avec Andy Montañez.

Il a enregistré un CD de reprises de chansons composées par le compositeur mexicain renommé Jose Alfredo Jimenez en versions salsa.

En 2003, il a donné un concert dans la célèbre boîte de nuit de New York, le Copacabana.