Island Pond (Vermont)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Island Pond
Image illustrative de l'article Island Pond (Vermont)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Vermont Vermont
Comté Essex
Type de localité Census-designated place
Démographie
Population 849 hab. (2007)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 48′ 53″ N 71° 52′ 49″ O / 44.814722, -71.88027844° 48′ 53″ Nord 71° 52′ 49″ Ouest / 44.814722, -71.880278  
Superficie 6 250 ha = 62,5 km2
· dont terre 61,7 km2 (98,72 %)
· dont eau 0,8 km2 (1,28 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Municipalité depuis 1853
Localisation
Carte du comté d'Essex
Carte du comté d'Essex

Géolocalisation sur la carte : Vermont

Voir sur la carte administrative du Vermont
City locator 14.svg
Island Pond

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Island Pond

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Island Pond
Liens
Site web http://www.Islandpondvt.gov

Island Pond est une ville au Vermont dans le comté d'Essex, aux États-Unis. La population était de 849 lors du recensement de 2000.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le chemin de fer[modifier | modifier le code]

Island Pond fut un important centre en 1853 lorsque le Grand Tronc établit un lien international entre Montréal, Québec, et Portland, dans l'État du Maine. Le village était à mi-chemin entre la route de fer qui relie Portland à Montréal. Ce village devient donc un centre prospère pour le développement du chemin de fer avec toutes ses facilités pour le bon fonctionnement de trains. En 1923 le Grand Tronc du Canada fit banqueroute et le gouvernement canadien l'exploita avec son chemin de fer, le Canadien National. Aujourd'hui, seule la station passager demeure, et on se sert d'elle comme banque.

Média[modifier | modifier le code]

WVTI 106.9 station de radio d'Island Pond[1].

Personnages importants[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. VPR, VPR Classical broadcasts from I.P., the Chronicle,‎ octobre 28, 2008