Islam en Suède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mosquée de Stockholm

L'islam est la troisième religion, par le nombre de fidèles, présente en Suède, après le christianisme luthérien et la foi orthodoxe[1]. Les Tatars sont les premiers musulmans ayant vécu dans la Suède moderne. La religion musulmane y est apparue récemment par l'immigration issue de pays à majorité musulmane comme la Bosnie-Herzégovine, la Turquie, l'Irak, l'Iran, la Somalie et le Liban) etc. La plupart des musulmans suédois sont des immigrés ou descendant d'immigrés. La communauté musulmane est principalement composée d'Arabes originaires d'Irak, en second sont les musulmans originaires des Balkans, comme les Albanais et les Bosniaques. Le pays compte aussi des musulmans berbères venu du Maroc, et des Kurdes venu d'Irak et de Turquie.

Composition ethnique[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas d'estimation officielle quant au nombre de musulmans vivant en Suède. Le premier recensement réalisé en 1930 faisait état de 15 musulmans sur le territoire du royaume. Depuis et avec la récente vague d'immigration qu'a connue le pays leur nombre s'est accru et actuellement il y en aurait environ 306 000 musulmans, représentant ainsi 3,4 % de la population totale[2]. Le nombre de Suédois convertis est estimé entre 1 000 et 3 000 personnes[3]. Plusieurs mosquées existent en Suède, les plus célèbres sont celles de Malmö et de Stockholm. La plus ancienne est la mosquée Nasir, destinée à la communauté ahmadie dans la ville de Göteborg. 145 imams, dont 45, formés par le gouvernement, guident la prière de 150 000 pratiquants.

L'immigration musulmane en Suède[modifier | modifier le code]

Les premiers migrants arrivés en Suède sont des Tatars venus dans les années 1940 par l'intérmédiaire de la Finlande et de l'Estonie. Par la suite le principal pays d'origine des nouveaux musulmans était la Turquie mais à la fin des années 1980 avec la chute du Rideau de fer et les guerres dans les Balkans les bosniaques et les kosovars ont fini par devenir majoritaires parmi les musulmans en Suède.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]