Iskander

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
9M723K1
Image illustrative de l'article Iskander
Présentation
Fonction missile balistique
Constructeur KBM
Caractéristiques
Moteur moteur-fusée à ergols solides (1 étage)
Masse au lancement 3800 kg
Longueur 7,3m
Diamètre 920mm
Vitesse de 2100 m/s à 2600 m/s (Mach 6 ou 7)
Portée 50-500 km (Iskander et Iskander-M), 280 km (Iskander-E)
Altitude de croisière 50 km
Charge charge conventionnelle de 800 kg: explosive à fragmentation, sous-munitions, perforante, IEM ou nucléaire
Guidage inertiel puis optique, utilisation possible du système GLONASS
Précision 5 à 7 m pour l'Iskander-M
Plateforme de lancement camion lance-missile

Iskander est un système de missile balistique courte-portée ou moyenne portée[1] de nouvelle génération. Selon le code OTAN, il s'agit du SS-26 Stone.

Généralités[modifier | modifier le code]

Le premier tir d’essai d’un Iskander a eu lieu en octobre 1995.

Le système se compose de plusieurs véhicules assurant l'approvisionnement et le contrôle du véhicule de lancement. Celui-ci a la particularité de transporter non pas un seul missile comme le Scud, mais deux à la fois.

Missile[modifier | modifier le code]

Répondant aux critères de la furtivité, le 9M723K1 suit une trajectoire dite quasibalistique, c'est-à-dire qu'il suit une trajectoire plus tendue qu'une trajectoire balistique, ce qui lui permet d'atteindre son objectif plus rapidement et plus discrètement mais au prix d'une portée réduite.

Il ne possède qu'un seul étage à poudre.

Cibles[modifier | modifier le code]

  • systèmes d'artillerie et emplacements de missiles
  • systèmes de défense antimissile et antiaériens
  • avions et hélicoptères garés
  • postes de commandements et nœuds de communications
  • infrastructures civiles importantes

Variantes[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
  • Iskander-M variante destinée à l'armée russe.
  • Iskander-K variante utilisant des missiles de croisières d'une portée de 2000 km.
  • Iskander-E variante destinée à l'exportation d'une portée réduite à 280 km.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lefigaro.fr/international/2014/11/13/01003-20141113ARTFIG00418-moscou-agite-la-menace-nucleaire-en-crimee.php
  2. (en) Sargis Harutyunyan, « Advanced Russian Missiles ‘Deployed In Armenia’ », sur http://www.azatutyun.am/,‎ juin 2013 (consulté le 3 juin 2013)
  3. en réponse au stationnement des MIM-104 Patriot de l'OTAN sur le sol turc, la Russie annoncer livre des Iskander à la Syrie le 8 décembre 2012 (en) Russia arms Syria with powerful ballistic missiles, WND

Liens externes[modifier | modifier le code]