Iskandar Safa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Iskandar Safa, né à Beyrouth en 1952, est un homme d’affaires français d’origine libanaise, qui s'est fait connaitre dans les années 1980 lors de l'Affaire des otages du Liban et des transactions suspectes de la rançon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Iskandar Safa est l'actionnaire principal des Constructions mécaniques de Normandie et président du groupe FIMAS, qui est propriétaire des carrières de marbres de Saint-Pons-de-Thomières dans l’Hérault: Marbres de France.

Il est mis en cause pour des versements d'argent inexpliqués à Jean-Charles Marchiani, ex-homme de confiance de l'ancien ministre de l'Intérieur Charles Pasqua.

En avril 2007, Marc Francelet, mis en examen pour corruption, et le directeur du Point, Franz-Olivier Giesbert, sont entendus par la police[1] pour l'achat présumé par l'homme d'affaires d'un article de complaisance paru en 2005 dans le magazine Le Point sous le titre « Un PDG interdit de séjour »[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Franz-Olivier Giesbert entendu par la police au sujet de l'achat d'un article complaisant par un milliardaire », Le Monde du 12.04.07.
  2. Un PDG interdit de séjour Le Point, 05/11/2005