Isidore Weiss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Isidore Weiss Pix.gif
Isidore Weiss en 1895..png
Contexte général
Sport Dames
Biographie
Nationalité sportive Flag of France.svg France
Naissance 1867
Décès 12 juin 1936
Palmarès
Or Arg. Bro.
Championnats du monde 7 1
Championnats de France 1

Isidore Weiss, né en 1867 et décédé le 12 juin 1936, était un joueur de dames français, au temps dit la belle époque de ce jeu.

Il exerçait la profession de chapelier, mis en faillite après la Première Guerre mondiale.

Il a donné son nom à une action appelée le coup de Weiss (ou partie Weiss, un approfondissement d'enchaînement sur l'aile droite du damier).

Sûr de sa valeur, il n'hésitait pas à monnayer parfois ses parties disputées en société.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Septuple champion du monde (titre donné a posteriori par la fédération mondiale) de dames, en 1899 (Amiens, à 32 ans, lors du 1er championnat officiel, contre Alfred Dussaut), 1900 (Paris, contre Beudin), 1902, 1904, 1907, 1909 (Paris), et 1911 (record du nombre de titres victorieux seulement battu en 1996, par le russe Aleksej Tsjizjov (10 titres de 1988 à 2005)) ;
  • Vice-champion du monde de dames en 1912 (contre Hoogland) ;
  • Finaliste du Concours international ("Tournoi International de Paris") en 1894 (face à Louis Raphaël) ;
  • Champion de France de dames en 1899 (Amiens).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le damier. Tactique et stratégie du jeu de dames (Marseille, 1910, préface de F.Bouillon, édité par le journal Le Bavard).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]