Isidore-Noël Belleau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belleau.
Isidore-Noël Belleau, vers 1890

Isidore-Noël Belleau (7 mars 1848 - 7 mai 1936 à l'âge de 88 ans) fut un avocat, directeur, rédacteur et homme politique fédéral et municipal du Québec.

Né à Deschambault dans le Canada-Est, M. Belleau tenta de devenir député du Parti conservateur dans la circonscription fédérale de Portneuf en 1874, mais fut défait par le libéral Esdras Alfred de Saint-Georges. Élu député de Lévis lors d'une élection partielle déclenchée après la démission de Joseph-Godéric Blanchet en 1883, l'élection fut cependant invalidée par la Cour suprême en 1885, ce qui lui fit perdre son poste. Il tenta de faire un retour dans Bellechasse en 1887, mais il fut défait par Guillaume Amyot.

Il servit comme maire de la municipalité de Lévis de 1891 à 1895.

Il est monté sur le banc de la Cour Supérieure de la province de Québec le 17 octobre 1912. Après avoir distribué la justice pendant près de vingt ans dans le district de Kamouraska, il a pris sa retraite le 17 octobre 1932.

Quelques membres de sa famille exercèrent des fonctions parlementaire entre autres, son gendre, Émile Fortin, fut député de Lévis de 1930 à 1935 et sénateur de De la Durantaye et son petit-fils, Louis Fortin, fut député de Montmagny—L'Islet de 1958 à 1962.

Famille d'Isidore Noël Belleau et Marie-Louise Raymond vers 1922
Des hommes assis dans une cour extérieure. En partant de la droite : Isidore Belleau, Wilfrid Laurier, Robert Laird Borden, vers 1910

Voir aussi[modifier | modifier le code]