Ishinomaki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ishinomaki-shi
石巻市
Drapeau de Ishinomaki-shi
Drapeau
Vue sur Ishinomaki, avec le grand pont Hiyori au centre et les docks
Vue sur Ishinomaki, avec le grand pont Hiyori au centre et les docks
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Tōhoku
Préfecture Miyagi
Maire Hiroshi Kameyama
Code postal 〒986-8501
Démographie
Population 160 847 hab. (mars 2010)
Densité 289 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 25′ 41″ N 141° 18′ 22″ E / 38.428056, 141.306111 ()38° 25′ 41″ Nord 141° 18′ 22″ Est / 38.428056, 141.306111 ()  
Superficie 55 578 ha = 555,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Préfecture de Miyagi

Voir sur la carte administrative de Préfecture de Miyagi
City locator 13.svg
Ishinomaki-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Ishinomaki-shi

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Ishinomaki-shi
Liens
Site web http://www.city.ishinomaki.lg.jp/

Ishinomaki (石巻市, Ishinomaki-shi?) est une ville de la préfecture de Miyagi, au Japon.

La population de la ville est de 160 847 habitants pour une superficie de 555,78 km2 (2010).

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville a été fondée le . Le , les bourgs de Kahoku, Kanan, Kitakami, Monou, Ogatsu (district de Monou) et Oshika (district d'Oshika) ont été intégrés à Ishinomaki.

Conséquences du tsunami de 2011[modifier | modifier le code]

Le 11 mars 2011, la ville est durement touchée par le tsunami qui a frappé la côte orientale du Japon consécutif au séisme de la côte Pacifique du Tōhoku. Le 16 mars, le maire de la ville annonçait que 10 000 des 160 000 habitants étaient portés disparus[1]. La moitié des 61 000 habitations de la ville ont été détruites [2].

Économie et tourisme[modifier | modifier le code]

La ville d'Ogatsu qui est maintenant dans Ishinomaki est célèbre pour les pierres qu'elle fabrique destinées à contenir l'encre de Chine.

Ishinomaki abrite la réplique à la taille réelle du San Juan Bautista, galion japonais qui a servi à Masamune Date (daimyo de Sendai) à envoyer une ambassade au pape dirigée par Tsunenaga Hasekura en 1613.

On trouve à Ishinomaki l'un des plus grands marchés aux poissons du monde. Le port d'Ayukawa (鮎川浜, Ayukawa-hama?) est connu pour son activité de chasse à la baleine[3].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Japon probablement 10 000 disparus à Ishinomaki, nouvelobs.com
  2. http://japon.aujourdhuilemonde.com/japon-lhiver-sera-dur-pour-les-rescapes-du-tsunami Japon : l'hiver sera dur pour les rescapés du tsunami
  3. (en) Martin Fackler, « Japanese Town Mulls Future Without Whaling Industry », New York Times, le 24 mars 2011

Lien externe[modifier | modifier le code]