Ischiopagus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jumeau parasite et jumeaux siamois

L'ischiopagus (du grec ischion, partie inférieure de l’os iliaque et pagos, fixer, assembler – prononcer iskiopagus) désigne un phénomène rarissime de malformation humaine. Il se produit lorsque deux fœtus jumeaux s'entremêlent, l'un d'eux cessant son développement. L'autre fœtus 'absorbe' alors les membres et organes du jumeau dit parasite. Cela peut donner lieu à des êtres humains ayant quatre bras, plusieurs organes, deux colonnes vertébrales, etc.

Cette malformation ressemble à la pathologie des frères siamois, mais elle est plus grave car les chances de survie sont encore moindres : les nerfs peuvent s'entremêler, les os fusionner (comme la colonne vertébrale), les organes s'entrechoquer ou se parasiter, etc.

Origine du terme[modifier | modifier le code]

Selon le dictionnaire de médecine, de chirurgie, de pharmacie, de l’art vétérinaire et des sciences qui s’y rapportent (13ème édition refondue par Emile Littré et Ch. Robin – Paris : J.B.Baillière, 1873) le terme ischiopage est le « nom donné par Isidore Geoffroy Saint-Hilaire aux monstres composés de deux individus qui ont un ombilic commun, et qui sont réunis par la région hypogastrique. »

Cas de Lakshmi Tatma[modifier | modifier le code]

Début novembre 2007, le Dr Sharan Patil, chirurgien orthopédiste indien à la tête d'une équipe d'une trentaine de personnes, a opéré Lakshmi Tatma une fillette indienne (prénommée Lakshmi en référence à la divinité hindoue de l'abondance qui a quatre bras) pour l'ablation de deux bras et deux jambes surnuméraires, à l'hôpital Sparsh de Bangalore. Si l'opération s'est bien déroulée, l'équipe médicale a dû faire face à de nombreuses difficultés : reconstruire la région pelvienne et sauver les organes, la fillette ayant également deux colonnes vertébrales fusionnées, deux reins (l'un "dans son corps" et l'autre "dans le corps du jumeau" ; le deuxième rein a d'ailleurs été transplanté durant l'opération), deux cavités stomacales, deux poitrines et des nerfs emmêlés[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Compte rendu de l'opération de Lakshmi sur le site de BBC News Online

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]