Isabelle Rozenbaum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Isabelle Rozenbaum est une photographe et vidéaste française née en 1960[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Isabelle Rozenbaum poursuit une recherche artistique en photographie ainsi qu’en vidéo sur l’identité et la dimension culturelle de l’ « autre », notamment dans le monde culinaire et vinicole mais aussi dans l’art contemporain et la littérature.

Isabelle Rozenbaum a été assistante de Jean-Louis Bloch Lainé pendant deux ans avant de lancer son propre studio photo indépendant avec Frédéric Cirou en 1983. En 1994, elle cofonde avec ce dernier la photothèque PhotoAlto dont elle assure la direction artistique jusqu’en 2001 où elle se consacre alors complètement à son métier de photographe, notamment auprès du chef Guy Martin avec lequel elle a réalisé ses premiers ouvrages gastronomiques. Parfois qualifiée de photographe « ethno-culinaire », elle a publié de nombreux ouvrages avec plusieurs grands chefs ainsi que différents auteurs aux Editions de La Martinière, Minerva, Agnès Viénot, Le Chêne, Marabout, Sud Ouest, etc., dont plusieurs ont été primés d’un « World Cookbook Awards » ou par les Prix « Jean-Charles Taugourdeau », « Guerlain », « Ladurée » et « Antonin Carême ».

En 2008, elle opère une nouvelle approche de l’univers culinaire à travers la vidéo et réalise alors ses premiers reportages dans des vignobles français pour les critiques Michel Bettane et Thierry Desseauve. Elle poursuit cette recherche artistique dans le monde vinicole, notamment avec le propriétaire du Château Fonroque (en), Alain Moueix, mais également dans les milieux de la littérature et de l’art contemporain où elle réalise depuis 2009 les portraits d’artistes et d’écrivains pour la plateforme éditoriale en ligne D-Fiction sur Dominiq Jenvrey, Cécile Guilbert, Mathieu Larnaudie, Oliver Rohe, Jean-Christian Bourcart, Isabelle Lartault, Mathias Enard, Eric Rondepierre, Alessandro Mercuri, Philippe Bordas, David Lespiau, etc.). Parallèlement, elle anime des ateliers photographiques culinaires (Paris & Bordeaux).

Dans le cadre de son travail artistique, Isabelle Rozenbaum développe depuis 1991 des séries photographiques liées à l’intime, à l’autoportrait et au monde du sommeil : « Portrait de l’artiste masquée » (1993-1994), « Les Dormeuses » (1994-1996), « Portrait de l’artiste en paysage » (2004-2006), « Insomnies » (2005-2006), « Portrait de l’artiste sur pieds » (2007-2008), « Chambres noires » (2011), « Portrait de l’artiste en appareils photos » (2012). Sa série « Portrait de l’artiste en Snake Gourd » est une « présentation/représentation » du corps à travers un végétal mis à l’épreuve de la résistance temporelle et organique permettant ainsi d’aborder la question de l’altération, de la transformation et de la décomposition. Cette série, réalisée au polaroïd (SX70), a été récompensée par le Prix Polaroïd International en 2004.

Ses réalisations artistiques en vidéo font également écho à ses séries photographiques puisque Isabelle Rozenbaum a réalisé différents films où l’on retrouve les interrogations et les notions qui l’occupent autour de l’identité et du sommeil comme, par exemple, dans « Deux arbres » (2009), « Diplopie » (2009) ou encore dans ce travail sériel sur les rêves associés aux couleurs : « Rêve blanc » (2010), « Rêve rouge » (2011), etc.

En 2012, elle entreprend « Sleeping Works », un travail vidéo qui se veut une réactualisation de « Sleep » de Warhol mais qui montre l’artiste prise elle-même dans un sommeil de plusieurs heures, ponctué de rêves et de cauchemars. L’idée de ce travail vidéo est un Work in Progress englobant, à terme, les différentes réalisations photographiques et filmiques de l’artiste afin de créer une installation d’investigations sur le sommeil qui puisse être visionnée et traversée comme un univers d’interrogations. En 2013, ce projet reçoit la Bourse « Brouillon d’un rêve numérique » de la Société civile des Auteurs multimedia (SCAM).

Ses photographies tout comme ses vidéos ont donné lieu à des expositions ou des projections dans différents festivals et/ou villes (New York, Paris, Sofia, Bienne, Londres, etc.). Ses œuvres figurent dans les collections de la Bibliothèque nationale de France (BnF), à la Bibliothèque de Documentation internationale contemporaine (BDIC) et dans des collections privées.

Sélection bibliographique[modifier | modifier le code]

  • Les Corps culinaires / The Culinary Body, avec une préface de Jean-Noël Orengo, Paris, Editions D-Fiction, 2013 (ISBN : 9782363420244).
  • Elixirs, Premiers grands crus classés 1855, de Jane Anson, préface de Francis Ford Coppola, La Martinière, 2012 (ISBN version française : 9782732453651 // ISBN version anglaise : 9782732453668).
  • Papilles, de Guy Martin, Michel Bettane et Thierry Desseauve, Paris, La Martinière, 2010 (ISBN : 9782732442907).
  • Un canard, deux Daguin, de André et Arnaud Daguin, Bordeaux, Sud Ouest, 2010 (ISBN : 9782817700786).
  • Comment briller aux fourneaux, de Michel Guérard, Paris, Agnès Viénot, 2010 (ISBN : 9782353260751).
  • Inde, de Beena et Padma Paradin, Paris, Minerva, 2009 (ISBN : 9782830710311).
  • France, de François D’Humières, Paris, Le Chêne, 2008 (ISBN : 9782842778323).
  • Thaïlande, de Anchalee Tiaree et Catherine Cauneille-Sukrasorn, Paris, Minerva, 2007 (ISBN : 9782830709186).
  • Une promesse de vin, de Georges Bardawil, Paris, Minerva, 2007 (ISBN : 9782830709261).
  • La Table du Thé, de Sophie Brissaud, Paris, Minerva, 2007 (ISBN : 9782830709506).
  • Le Safran, de Jean Thiercelin, Ingrid Astier, Paris, Agnès Viénot, 2007 (ISBN : 9782353260218).
  • La Mémoire du goût, Souvenirs et recettes de chefs, avec Irène Frain, Paris, Minerva, 2006 (ISBN : 9782830708493).
  • Le Vin dans l'assiette, de Florence Hernandez, Paris, Minerva, 2005 (ISBN : 9782830708448).
  • Cuisine d'hommes, de Cécile Maslakian, Paris, Minerva, 2005 (ISBN : 9782830707960).
  • Mamma mia ! de Carlo Bianchi, Paris, Mango, 2005 (ISBN : 9782842705176).
  • Sénégal, de Youssou N'Dour, Paris, La Martinière, 2004 (ISBN : 9782732447025).
  • Cuisines de femmes, de Cécile Maslakian, Paris, Minerva, 2003 (ISBN : 978-2830706925).
  • Tunisie, de Odette et Laurence Touitou, Paris, Minerva, 2003 (ISBN : 9782830707205).
  • Contes et Recettes, de Henri Gougaud et Guy Martin, Paris, Le Seuil, 2003 (ISBN : 9782020485418).
  • Portraits/Visages 1853-2003, catalogue de l’exposition à la BnF, Paris, Gallimard/BnF, 2003 (ISBN : 9782070117727).
  • Maroc, de Alain Jaouhari, Paris, Minerva, 2002 (ISBN : 978-2830706697).
  • Corpus delicti, catalogue de l’exposition internationale à Moscou, Kiev, Odessa, New York et Prague, Masoch Fund, 1998 (ISBN : 966716716X).
  • Qui ? de Gilbert Lascault, Trézélan, Filigranes, 1997 (ISBN : 2910682358).
  • La Matière, l’Ombre, la Fiction, catalogue de l’exposition à la BnF, Paris, Nathan/BnF, 1994 (ISBN : 9782092613313).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]