Isabelle Pousseur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Isabelle Pousseur est une comédienne, metteur en scène, et professeur belge née en 1957.

Elle a fondé ou cofondé le Théâtre Séquelles en 1980, puis le Théâtre du Ciel Noir (1982) devenu le Théâtre Océan Nord.

Biographie[modifier | modifier le code]

Isabelle est la fille de Théa Schoonbrood et du compositeur Henri Pousseur et la sœur du pianiste, compositeur et professeur en musiques appliquées Denis Pousseur, de la chanteuse Marianne Pousseur et de Hélène.

Elle découvre l’univers du théâtre en accompagnant son père à des répétitions[1]. Vers ses 15 ans, elle fait du théâtre en amateur et se décide à 18 ans à choisir la section metteur en scène de l’INSAS dans l’optique d’exercer un autre métier du spectacle[1]. Elle rencontre Trisha Brown qu’elle considère comme un modèle[1].

Elle est diplômée de l’INSAS (Institut national supérieur des arts du spectacle et des techniques de diffusion), section mise en scène (1975-1979).

Après avoir joué comme comédienne au Théâtre Élémentaire (1978-1980) dirigé par Michel Dezoteux - ce qui la laisse insatisfaite, avec l’impression d’être manipulée, mais où elle a découvert le travail de Jerzy Grotowski et de Eugenio Barba qui vont l’influencer dans le travail corporel qu’elle demande aux acteurs[1], elle cofonde avec Amid Chakir, en 1980, le Théâtre Séquelles qui présente sa première mise en scène (Et si ma mère savait écrire d'après Tahar Ben Jelloun) à l'Ensemble Théâtral Mobile.

L’année suivante, elle est chargée de cours à l’INSAS et au Conservatoire royal de Liège où l’on applique la méthode Stanislavski.

En 1982, elle fonde le Théâtre du Ciel Noir, devenu en 1988 le Théâtre Océan Nord dont elle est codirectrice avec Michel Boermans.

Isabelle Pousseur a participé à de nombreuses créations collectives, intervenant dans la conception, dans l'écriture, la mise en scène et aussi comme interprète. Elle a monté des opéras comme l'Amor vien dal destino de Agostino Steffani en 1986, Pierrot lunaire d'après Arnold Schönberg en 1987, l'Orféo de Monteverdi en 1989, Leçons d’enfer de Henri Pousseur et Michel Butor en 1991[1].

En 1992, elle est professeur à la Scuola d’Arte Drammatica Paolo Grassi de Milan et au Centre national des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne. Tout au long de sa carrière, elle a dirigé de nombreux stages pour chanteurs et comédiens en France et Belgique.

Artiste associée au Théâtre national de Belgique pour la saison 2007-2008, elle fait partie du Jury pour les Prix littéraires de la Communauté française en 2009.

Artiste associée au Théâtre national de Belgique pour la saison 2011-2012, elle y présente un Songe d'une nuit d'été de Shakespeare avec des acteurs africains (Janvier 2012)

Mises en scène[modifier | modifier le code]

Parmi ses nombreuses mises en scène, on note particulièrement :

Liste non exhaustive des mises en scènes
Année de création Titre Auteur Lieu de création et divers
1981 Et si ma mère savait écrire Tahar Ben Jelloun Ensemble Théâtral Mobile, + adaptation
1983 Baal Bertolt Brecht Caserne Dailly
1987 Les Acteurs de bonne foi Marivaux Ateliers du Théâtre National, Bruxelles
1987 La Dispute Marivaux Ateliers du Théâtre National, Bruxelles
1988 Le Géomètre et le Messager Franz Kafka La Vieille Charité
1989 Le Prince travesti Marivaux Théâtre de la Place, Liège
1981 Si l’été revenait Arthur Adamov Théâtre des Bernardines, Marseille
1991 Le Songe August Strindberg Gymnase Aubanel, Festival d'Avignon
1995 Cosi fan tutte Mozart Théâtre royal de Liège
1996 Tout homme porte une chambre en lui d’après Franz Kafka Théâtre Océan Nord, + adaptation
1998 Woyzeck - le premier degré du genre humain Georg Büchner Théâtre Marni Bruxelles, + adaptation
2000 Quai Ouest Bernard-Marie Koltès Comédie de Genève
2001 L’homme des bois Anton Tchekhov Théâtre Océan Nord
2001 L’instant Jean-Marie Piemme Théâtre de la Balsamine
2002 Le Secret d'El Mekki collectif Théâtre Océan Nord
2003 Et votre fumée montera vers le ciel d’après Imre Kertész et Heiner Müller Comédie de Genève
2004 Une plume est une plume Catherine Salée Théâtre de la Place
2004 El Barrio collectif Théâtre Océan Nord
2005 Il manque des chaises Jean-Marie Piemme Théâtre national de Belgique
2005 Pensées Blaise Pascal Théâtre Océan Nord
2006 Électre Sophocle Théâtre national de Belgique
2007 Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas Imre Kertész Théâtre Océan Nord
2008 4.48 Psychose Sarah Kane Théâtre Océan Nord
2010 Biographies d’ombres Lars Norén Théâtre Océan Nord
2012 Les Invisibles librement inspiré par "Le quai de Ouistreham" de Florence Aubenas Théâtre Océan Nord
2014 Richard III d'après Shakespeare Théâtre royal du Parc

Citation[modifier | modifier le code]

« La Belgique est un pays qui ne travaille pas la mémoire sur le plan artistique, c’est une catastrophe. Il y a un grand vide dans le domaine du théâtre : beaucoup d’étudiants n’ont jamais entendu parler de metteurs en scène influents - qui n’ont pourtant pas la soixantaine - parce qu’on n’enseigne pas ces choses et que les traces ne sont pas là. » - Isabelle Pousseur[1]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Josette Féral, Mise en scène et jeu de l'acteur. Entretiens. Tome III. Voix de femmes, Québec Amérique, Montréal, 2007, 576 p. (ISBN 9782764403976), p. 285 à 296, en ligne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Wallemacq, Quelque chose de ce qu'ils voulaient encore dire, Alternatives Théatrales, vol. 5, no 18, 1984, p. 27. ;
  • J.-M. Lantéri, Le théâtre et l’intime. Entretien avec Isabelle pousseur, Cahiers-Comédie-Française no 26, 1998, p. 60-66.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]