Isabelle-Marie de Portugal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Isabel Maria de Bragança

Isabelle de Bragance (Lisbonne, 4 Juillet 1801 — Lisbonne, 22 Avril 1876) était infante de Portugal. Elle fut régente du pays durant deux ans.

Isabel Maria da Conceição Joana Gualberta Ana Francisca de Assis Xavier de Paula de Alcântara Antónia Rafaela Micaela Gabriela Joaquina Gon­zaga de Bragança e Bourbon était la quatrième fille de Jean VI de Portugal et de Charlotte d'Espagne.

En 1808, alors qu'elle est âgée de sept ans, la famille royale part pour le Brésil afin d'échapper à l'invasion napoléonienne.

De retour en 1820 alors que son fils aîné est resté au Brésil, le roi Jean VI est confrontée aux menées de son épouse la reine Charlotte Joachime et de son fils cadet Michel qui veulent rétablir l'absolutisme. Les deux comparses vont jusqu'à séquester le roi pour tenter d'obtenir son abdication. À la même époque, le fils aîné proclame l'indépendance du Brésil et se fait instituer empereur sous le nom de Pierre Ier.

Son fils aîné et héritier demeurant au Brésil et ayant destitué son fils cadet de ses droits au trône et son épouse de ses droits à la régence, le 6 mars 1826, Jean VI, malade, nomme une régence présidée par sa fille cadette et célibataire, l'infante Isabel Maria, 25 ans, qui devra assurer la régence même après sa mort et jusqu'à ce qu'on trouve un héritier. Le roi meurt quatre jours plus tard.

Pierre Ier du Brésil devient également Pierre IV du Portugal mais, absent, il abdique peu de temps après en faveur de sa fille aînée Marie II de Portugal, âgée de 7 ans, conservant la régence à sa sœur. Isabel Maria assumera la régence jusqu'en 1828.

Outre Isabel Maria, les membres de la régence étaient le cardinal-patriarche D. Frei Patrício da Silva, Nuno Caetano Álvares Pereira de Melo, 6e Duc de Cadaval, Francisco Xavier de Menezes da Silveira e Castro, 1.° Marquis de Valada et Marcos de Noronha, comte d'Arcos.

La même année, Isabel-Maria renonce au pouvoir en faveur de sa nièce, Maria da Glória, fille aînée de Pierre IV âgée de 9 ans, et dans un souci de réconciliation familale et politique, il est décidé que la jeune reine épousera son oncle, le très conservateur prince Michel (celui-là même qui avait été destitué par son propre père). Celui-ci, de son côté prêtera serment à la Charte constitutionnelle promulguée par Pierre IV.

Cela ne se passa pas aussi facilement. La Charte fut très contestée, Michel y étant défavorable. En juillet 1828, Isabel Maria jure fidélité à la Charte. Dès lors commence une lutte entre les absolutistes et les libéraux.

Michel cherche à évincer sa petite fiancée du trône, l'empereur du Brésil, frère et futur beau-père de Michel intervient militairement et rétablit sa fille dans ses droits. Michel se réfugie en Autriche.

Isabel-Maria mourra célibataire à Benfica, dans la banlieue de Lisbonne. Elle consacra ses dernières années à l'Église catholique.