Isabelle-Claire d'Autriche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Isabelle d'Espagne (1566-1633).
Isabelle-Claire d'Autriche

Isabelle-Claire d'Autriche (1629-1685) est la fille de Léopold V d'Autriche-Tyrol et de Claude de Médicis. Elle est membre de la maison de Habsbourg et archiduchesse d'Autriche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et éducation[modifier | modifier le code]

Isabelle est la troisième enfant de Léopold V d'Autriche-Tyrol et de Claude de Médicis. Parmi ses frères et sœurs, on note l'archiduc d'Autriche antérieure Ferdinand-Charles d'Autriche, l'archiduc d'Autriche Sigismond-François d'Autriche et Marie-Léopoldine d'Autriche, l'épouse de l'empereur Ferdinand III.

Ses grands-parents paternels sont Charles II d'Autriche et sa femme et nièce Marie-Anne de Bavière. Ses grands-parents maternes sont le grand duc de Toscane Ferdinand Ier de Médicis et son épouse Christine de Lorraine.

Mariage[modifier | modifier le code]

Isabelle épouse le 7 novembre 1649 Charles II de Mantoue, duc de Mantoue, de Montferrat, de Nevers et de Rethel.

Ce mariage a pour but de créer une alliance entre les familles Gonzague et Habsbourg — c'est pour la même raison que l'empereur Ferdinand III épousa Éléonore de Nevers-Mantoue, la sœur de Charles[1].

Grâce à cette alliance, Charles peut chasser les troupes françaises qui occupent Casale, puis convenir avec Louis XIV de l'appartenance de Montferrat à la famille Gonzague plutôt qu'à l'Espagne.

Charles entretient une liaison avec Marguerite della Rovere et néglige quelque peu Isabelle. Ils n'ont un seul enfant, Charles Ferdinand (1662-1708).

Veuvage[modifier | modifier le code]

Charles III meurt prématurément le 14 août 1665. Isabelle assume la régence au nom de son fils de treize ans, conseillée dans les problèmes gouvernementaux par le comte Charles Bulgarini, un noble d'origine juive avec qui Isabelle a une longue relation amoureuse[2].

Charles atteint la majorité en 1670, mettant ainsi fin à la régence de sa mère. Sur les conseils de celle-ci, il épouse Anne Isabelle de Guastalla. Isabelle se retire dans le palais de Goito. Le 16 décembre 1671, par ordre de l'empereur, elle entre au couvent où elle restera jusqu'à la fin de sa vie. Elle meurt en 1685.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) [1]
  2. (it) [2]

Sources[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Archduchess Isabella Clara of Austria » (voir la liste des auteurs)