Isabella Eugénie Boyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Isabella Eugénie Boyer

Isabella Eugénie Boyer (née en 1841 à Paris et décédée en 1904) était l'épouse d'Isaac Merritt Singer, fondateur de la célèbre entreprise de machines à coudre, Singer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Escalier d'honneur d'Oldway Mansion avec une reproduction du couronnement de Napoléon

Isabelle Boyer, de père français et de mère anglaise, épousa Singer à New York en 1863, alors qu'il était âgé de 52 ans, et elle-même de 22 ans. Ils déménagèrent à cause de la guerre civile américaine à Paris, puis en Angleterre, à cause de la guerre de 1870, dans le Devon, où Isaac Singer acheta l'immense demeure d'Oldway Mansion à Paignton. De cette union naquirent deux filles et quatre fils: Winnaretta, future princesse Edmond de Polignac et célèbre mécène ; Isabelle, future duchesse Decazes, qui se suicida ; Mortimer ; Washington ; Paris et Franklin.

Après la mort de son époux en 1875, l'héritage qu'il laisse est colossal (quatorze millions de dollars de l'époque, ce qui représente trois milliards d'euros actuels). Cependant des procès ont lieu entre les descendants de son premier lit et la famille du second lit. Isabelle Boyer est déclarée comme sa veuve légale. Elle se remarie en 1879 avec un violoniste hollandais célèbre de l'époque, Victor Reubsaet, et s'installe à Paris. Le roi Humbert Ier d'Italie octroie le titre de duc de Camposelise au violoniste en 1881.

La duchesse de Camposelise, qui était encore fort belle, aurait servi de modèle pour le visage de la Statue de la Liberté, par Bartholdi, mais son rôle de modèle n'est qu'une hypothèse parmi d'autres.

Ele devient veuve pour la seconde fois en 1887 et se remarie en 1891 avec Paul Sohège.

Elle meurt en 1904 à l'âge de soixante-deux ans.