Isabella Bordoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Isabella Bordoni

Nom de naissance Isabella Bordoni
Naissance 30 août 1962
Rimini
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Profession
écrivain, poète
Autres activités
artiste

Isabella Bordoni (née le 30 août 1962 à Rimini) est une écrivain, poète, artiste et interprète contemporaine italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Poète, auteur, interprète, artiste visuelle et sonore italienne, Isabella Bordoni est engagée artistiquement depuis la moitié des années 1980. Attentive à la relation entre parole, voix, son et scène, entre le paysage et le temps, entre technologie et nature. À partir de 1985 au sein du groupe de théâtre Giardini Pensili (1985-2000), elle s'occupe de la dramaturgie, de la direction et de la réalisation de travaux pour le théâtre, la radio et les médias. Dans le cadre des arts visuels, elle projette et réalise des installations par l'usage de technologies interactives[1] et depuis 2000 elle a introduit le terme de poetry.scapes pour se référer à des projets à différentes échelles; elle décline le décor en environnements poétiques, visuels et sonores, souvent pensés comme project room ou site specific[2].

Recevant des commissions de la part de chaines radio européennes, elle est présente auprès de festivals de théâtre. poésie, art. Parmi les autres: Ars Electronica Linz, Haus der Berliner Festspiele Berlin, DeutschlandRadio Berlin, Orf Kunstradio Vienna, Museum of Women in the Arts Washington D.C, Museum Moderner Kunst Vienna, Fundaciò Joan Mirò Barcellona, Tiroler Landesmuseum Innsbruck, Kunsthalle Tirol, Kuenstlerhaus Bethanien Berlin, Palais des Beaux Arts Bruxelles, Spiel.Art Monaco di Baviera, Wolksbhüne Berlin, Hebbel Theater Berlin, Experimental Intermedia New York, Steirischer Herbs/Musikprotokoll Graz, Mercati Generali Catania, ThaliaTheater Halle, Kunsthaus Judenburg, Museo Pecci Prato, Palazzo delle Papesse Siena [3], ArteSella/Mart Museo d'arte moderna di Trento e Rovereto [4], Atrium Torino Capitale del Libro, Comune e Provincia di Rimini.

Concluant l'expérience avec Giardini Pensili (1985-2000), elle a créé en 2001 Progetto per le Arti/IB_project for the arts, une plate-forme nomade qui offre l'espace de la recherche de la relation entre les arts, les lieux, les médias, avec une réflexion constante et mobile autour du concept et des démarches qu'Isabella nomme de citoyenneté poétique.

Depuis 2001, elle dirige des workshops en collaboration avec théâtres, Académies, Universités, Conservatoires, au sein des villes et des banlieues d'Europe, prêtant une attention particulière à la question des non-récits urbains et de la mémoire. Attentive aux poétiques des lieux et à l'influence réciproque entre l'aménagement de l'espace naturel et architectural et la gesture artistique, elle a fait de ces horizons une matière d'enseignement à l'Académie de Beaux-Arts de Rimini, avec les cours Territorial body, Territori sensibili, Ovunque è luogo et à l'Académie de Beaux-Arts de Milano (NABA), avec la série milanaise POETRY.SCAPES Navigli,.

Depuis 2006 elle s'engage dans des projets d'art et dans la direction artistique d'événements et festivals: Solapoesia, Condotta Poetica, Libertà come bene supremo. À partir du 2007, elle collabore avec NABA_Nouvelle Académie des Beaux-Arts, Milano (I)[5]

En 2006, elle démarre le projet d'art et communication Fraternité, qu'elle inaugure par l'événement "Fraternité | Hidden Voies" à Halle (D) pour le festival Radiorevolten. Avec le network Cultura21 créé par Davide Brocchi, dont le siège européen se trouve à Cologne et dont les réseaux sont en Europe et en Amérique du Sud, elle élabore la section Evento Beuys à la 52e Biennal de Venise. En 2007, elle s'occupe de Solapoesia et dans la même année avec la Fondation Tito Balestra de Longiano (province de Forlì-Cesena) elle organise In viaggio con Michel Butor, le voyage en Italie de l'écrivain français tout au long d'un itinéraire sentimental des lieux et de la littérature.

MICHEL BUTOR. À PROPOS DE. ENTRE LITTERATURE ET ART, LE PAYSAGE VERITABLE est le projet formatif et artistique qu'Isabella Bordoni prépare et organise en novembre 2012 à Rimini, couronné par la présence de Michel Butor, avec la participation du sémiologue Paolo Fabbri et Silvia Riva, études françaises et traducteur de Dominique Fourcade, et consistant en des rencontres, des expositions de livre d'artiste et de photographie. L'événement vante la participation de plus de 300 élèves des Instituts de Rimini et de l'Emilia-Romagna, soutenu par la Mairie de Rimini et l'Ambassade de France.

Entre 2008 et 2011 elle travaille au projet Contro la purezza [6] une large réflexion théorique, philosophique, littéraire, artistique autour des figures et aux mécanismes du consensus et des systèmes normatifs. Du projet font partie l'étude Luogo Eventuale dédié à la figure et l'œuvre d'Ingeborg Bachmann (auteur auquel Isabelle consacre un projet permanent depuis 2000), le travail radiophonique La marcia dei solitari, inspiré par les écrits de Hannah Arendt, Arthur Schopenhauer, Søren Kierkegaard, Friedrich Nietzsche [7], l'installation Le partage (des Voix) [8] en hommage à la pensée du philosophe français Jean-Luc Nancy. En 2009, elle crée le projet d'art et formation Libertà come bene supremo [9] qui se focalise sur le cinéma du présent et l'art du documentaire et sur les rapports entre technique-estéthique-engagement civile. À l'heure actuelle, Libertà come ben supremo est un archive permanent en ligne, qui contient les lectures du réalisateur Eyal Sivan, du philosophe Giovanni Leghissa, de l'anthropologue Marco Aime et qui a été réalisé grâce à Lidia Casti et au réseau Arcoiris Tv. L'archive est pensé en tant que projet en voie d'agrandissement, de recherche, d'étude et de formation à la démocratie.

Dans l'optique de la création d'un territoire de développement du projet, elle élargit les sections Acciaio|Steel à propos des villes de Terni et Bergamo Archive, les deux focalisées sur la société de travail autour du corps des villes post-industrielles, dans leurs réseaux anthropologiques, sociologiqes, urbanistiques.

En 2011 elle est membre du jury PRIX ARS ELECTRONICA(du Festival Ars Electronica où elle était présente dans les différentes éditions avec son travail) pour la catégorie Digital Music & Sound Art [10], avec Ludger Brümmer (DE), Mike Harding (UK), Susanna Niedermayr (AT), Marcos Boffa (BR). La même année, elle écrit pour l'ouvrage collectif VOLTI PAROLE - un recueil d'histoires pour tourner page, PadPad Revolution, d'une idée de Antonio Cipriani, pour un projet de citizen journalism.

En 2011, en tant que conséquence de Contro la purezza (2008-2011) concentré sur la criticité des lieux intérieurs et d'enfermement, Isabella démarre le projet REFUGEE : Stati d’esilio. Epifanie[11], qui se termine en 2014. Le projet qui enquête le rapport entre corps et paysage à partir de la question si et comment le corps puisse être lieu d'utopie se compose de trois étapes, livres, rencontres, installations et sessions de marche : Rifugi, Adesso&Muto, Dare Pane en sont des chapitres. En suivant du projet, la réflexion court autour des concepts de patrie et de citoyenneté. Le livre de l'artiste concernat REFUGEE|ARCHIVIO1 publié en juillet 2012 (L'Artistica Editrice - Cn), comme premier résultat éditorial du projet.

Coauteur du projet ImmaginariEsplorazioni qui a engendré la parution d'un livre et d'un film ENTROTERRA GIAMBELLINO réalisés par des parcours d'anthropologie visuelle et d'ethnographie urbaine [12](LAB80 - juin 2012), elle participe au texte collectif Nella tana del drago. Geografie umane del Giambellino, paru chez Agenzia x de Milan, avec le text QUANDO IL CORPO E' PAESE[13]

A partir de 2013 il a commencé le projet ARCHIVIO DEL PRESENTE, en collaboration avec le photographe Marco Caselli Nirmal

Bibliographie-webographie[modifier | modifier le code]

Livre[modifier | modifier le code]

  • (it) Isabella Bordoni, Circonferenze, Flore&Faune, Roma,‎ 2003
  • (it) Isabella Bordoni, Lì dove l'ombra appare, in "Aracne", Rimini,‎ 2011
  • (it) Isabella Bordoni, Il libro dei paesaggi, Exit, di Alvaro Beccattini. Faenza,‎ 1987, 170 p.
  • (it) Isabella Bordoni, Auroras, L'Alfabeto urbano, livre. Napoli,‎ 1995
  • (it) Isabella Bordoni, Many Many Voices, Battello Ebbro. Bologna,‎ 1997
  • (it) Isabella Bordoni, Trance Bakxai, Battello Ebbro. Bologna,‎ 1999
  • (it) Isabella Bordoni et Francesca Alfano MIglietti, Isabella Bordoni. Catalogo della mostra (Siena, 20 giugno-14 settembre 2003), Gli Ori,‎ 2003 - ISBN 8873360742

Contribution[modifier | modifier le code]

  • (it) Isabella Bordoni, contribution in "Prove di drammaturgia, rivista di inchieste teatrali", Alma Mater Studiorum, Université de Bologna, TITIVILUS, Bologna,‎ 2011
  • (it) Isabella Bordoni, contribution in "NoWHere, no where, now here" de Valeria Muledda, NABA/LAUREATE Milano,‎ 2012

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Isabella Bordoni, Zeitgleich, cd & cd-rom, Triton/Transit/Kunsthalle Tirol,‎ 1994
  • Isabella Bordoni, Many Many Voices, cd, EDEL Records, The Listening Room. Berlino,‎ 1997
  • Isabella Bordoni, Lume Lume, project-cd by Alexander Balanescu, Isabella Bordoni, Rupert Huber..., Staubgold Records. Köln,‎ 2001
  • Isabella Bordoni, Radiotopia, project-cd by Rupert Huber, Staubgold Records. Köln,‎ 2002

Notes et références[modifier | modifier le code]