Isaac Comnène (frère d'Alexis Ier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sceau d'Isaac détenant les titres de protoproèdre et de Domestique des Scholes d'Orient dans les années 1070.

Isaac Comnène (en grec : Ἰσαάκιος Κομνηνός, vers 1050 - 1102/1104) est un général byzantin notable dans les années 1070 et l'un des principaux partisans de l'empereur byzantin Alexis Ier Comnène, qui est son plus jeune frère. En récompense, Alexis crée pour lui le titre de sébastokrator.

Biographie[modifier | modifier le code]

Isaac est le deuxième fils et le troisième enfant du domestique des Scholes Jean Comnène et Anne Dalassène. Il est donc membre de la plus haute aristocratie de l'Empire byzantin du milieu du XIe siècle en tant que neveu de l'empereur Isaac Ier Comnène[1]. En 1071 ou 1072, l'empereur Michel VII Doukas le marie à Irène, une princesse géorgienne et une cousine de Marie d'Alanie, la femme de l'empereur[2].

Dans les années 1070, après la désastreuse bataille de Mantzikert, Isaac sert comme commandant militaire en Anatolie contre les Seldjoukides. En 1073, comme Domestique des Scholes d'Orient (soit commandant en chef des armées de campagne d'Orient), il est capturé par les Turcs avant d'être relâché seulement après le paiement d'une rançon. L'année suivante, il est encore envoyé en Orient comme doux d'Antioche. Là, il réprime une révolte locale mais est de nouveau capturé par les Turcs avant d'être libéré contre le paiement d'une rançon par les habitants de la ville[2].

Sous le règne de Nicéphore III Botaniatès, il jouit des faveurs impériales et complote au sein de la cour impériale, se servant de son influence sur l'impératrice Marie pour améliorer la position des Comnènes, notamment celle de son plus jeune frère Alexis. Ce dernier est directement lié à la famille régnante des Doukas du fait de son mariage avec Irène Doukas[2]. Quand Alexis finit par se rebeller contre Nicéphore III, c'est Isaac qui lui chausse les bottes pourpres impériales. Par la suite, il démontre qu'il est son partisan le plus loyal et enthousiaste. En retour, Alexis le récompense en lui conférant le nouveau titre de sébastokrator, ce qui fait presque de lui l'égal de l'empereur. Selon Anne Comnène, c'est un « empereur sans pourpre »[2].

Famille[modifier | modifier le code]

Isaac Comnène est marié avec une princesse géorgienne du nom d'Irène, cousine de l'impératrice Marie d'Alanie[3]. Avec elle, il a sept enfants[4],[5] :

  • Jean Comnène, protosébaste et gouverneur (doux) de Dyrrachium de 1092 à après 1105/1106 ;
  • Alexis Comnène, pansébaste et doux de Dyrrachium après 1105/1106 ;
  • Constantin Comnène, pansébaste et doux de Béroia avant de devenir megas droungarios ;
  • Adrien Comnène devient moine puis archevêque de Bulgarie sous le nom de Jean IV ;
  • Sophia Comnène se marie avec Nicéphore Dokéianos ;
  • Eudocie Comnène se marie avec Nicéphore Botaniatès ;
  • Deux filles dont les noms sont inconnus. L'une d'elle est engagée avec Grégoire Gabras.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Kazhdan 1991, p. 1143, 1145
  2. a, b, c et d Kazhdan 1991, p. 1144
  3. Lynda Garland, « Anna Dalassena, Mother of Alexius I Comnenus (1081-1118) », An Online Encyclopedia of Roman Rulers (consulté le 30 novembre 2012)
  4. Kazhdan 1991, p. 1145
  5. Skoulatos 1980, p. 125

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alexander P. Kazhdan, The Oxford University Press, Oxford University Press,‎ 1991 (ISBN 978-0-19-504652-6)
  • Basile Skoulatos, Les personnages byzantins de I'Alexiade: Analyse prosopographique et synthese, Louvain, Nouwelaerts,‎ 1980