Is-en-Bassigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Is-en-Bassigny
Éoliennes à Is-en-Bassigny
Éoliennes à Is-en-Bassigny
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Haute-Marne
Arrondissement Arrondissement de Chaumont
Canton Canton de Nogent
Intercommunalité Communauté de communes du Bassigny
Maire
Mandat
Charles Martin
2014-2020
Code postal 52140
Code commune 52248
Démographie
Population
municipale
585 hab. (2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 01′ 58″ N 5° 26′ 52″ E / 48.0328, 5.447848° 01′ 58″ Nord 5° 26′ 52″ Est / 48.0328, 5.4478  
Superficie 19,37 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Is-en-Bassigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Is-en-Bassigny

Is-en-Bassigny est une commune française, située dans le département de la Haute-Marne en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est placée sur une terrasse du Lias moyen (jurassique inférieur) entre des terrasses calcaires du jurassique à l'ouest et les étages marneux puis les terrasses de grès de l'Infralias à l'est[1]. C'est pourquoi L.Gallois dans les Annales de Géographie, en 1901, écrit qu'Is-en-Bassigny se trouve à la limite du Bassigny. Le village serait donc entre le Bassigny et la Montagne.

Le Rognon qui prend sa source sur la commune, la traverse. Elle est sillonnée par un ru appelé "la Gironde".

Superficie : 19,4 km2.

Altitude moyenne : 416 m.

Altitude maximale : 467 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom "Is" a plusieurs sources possibles. Il peut venir du lexique celte où il désignait de l'eau ou une rivière. Il peut aussi être issu de l'implantation romaine. "Is" renverrait dans ce cas à un nom de famille romain Iccius ou alors à Isis, la déesse égyptienne que les Romains avaient accueillie dans leur panthéon.

En 1793, la municipalité est inscrite dans les registres sous le nom "Ys en Bassigny".

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 François Moisson   Retraité de l'Education Nationale
avril 2014 en cours Charles Martin   - Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Les habitants d'Is-en-Bassigny sont les Issois.

La fête patronale est fixée au 1er dimanche d'octobre. Elle l'occasion d'une fête foraine au centre du village.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 585 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
720 743 743 794 873 960 928 951 909
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
884 950 913 836 854 828 803 806 805
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
715 657 595 588 540 504 502 451 518
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
554 567 586 585 592 601 574 573 585
2011 - - - - - - - -
585 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Dans l'église Saint-Rémi, un retable du premier quart du XVIIIe siècle commémore le baptême de Clovis par saint Remi[4] et un tabernacle avec gradins en bois sculpté, classé en monument historique.
  • Le jardin de Champ Maz.
  • Implantation d'une centrale éolienne POWEO : 6 éoliennes d'une puissance totale de 2MW.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pascal Demonsand est né à Is-en-Bassigny. Il est diplômé de l’École Nationale Supérieure des beaux-arts de Paris en sculpture. Ancien élève de César et de Georges Jeanclos. Il mène une œuvre de sculpteur (Bronze, plâtre et autres matériaux) et de peintre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L.Gallois, Annales de Géographie, 1901
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  4. Inventaire des monuments historiques