Irvin Willat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Irvin Willat

Description de cette image, également commentée ci-après

En 1923

Nom de naissance Irvin Willatowski
Naissance 18 novembre 1890
Stamford
Connecticut, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 17 avril 1976 (à 85 ans)
Santa Monica
Californie, États-Unis
Profession Réalisateur (activité principale)
Films notables The False Faces (1919)
La Force du sang (1923)
Wanderer of the Wasteland (1924)
Sur la piste blanche (1927)

Irvin Willat (parfois crédité Irvin V. Willat) est un réalisateur, scénariste, directeur de la photographie, producteur, acteur et monteur américain, de son nom complet Irvin Willatowski[1], né le 18 novembre 1890 à Stamford (Connecticut), mort le 17 avril 1976 à Santa Monica (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

De g. à d. : Harry Kellar, Harry Houdini et Irvin Willat, sur le tournage de The Grim Game (1919)

Irvin Willat débute au cinéma comme acteur, dans le court métrage muet The Toss of a Coin de Thomas H. Ince, sorti en 1911, aux côtés de Mary Pickford. Il apparaît une seconde (donc dernière) fois dans Uncle Tom's Cabin (1914), dont il est également chef opérateur. À ce deuxième poste, il exerce sur trois autres films muets, le dernier étant Civilisation en 1916. Il contribue aussi à Civilisation comme monteur (expérience unique à ce titre) et assistant de production. Autres activités occasionnelles, il est scénariste (six films muets, dont cinq réalisés par lui), producteur (deux films muets, dont un qu'il réalise) et premier assistant opérateur (La Caravane vers l'Ouest en 1923).

Comme réalisateur, son activité principale, Irvin Willat débute avec le drame In Slumberland, sorti en 1917. Il réalise trente-deux autres films américains muets (y compris des westerns), entre autres pour la Famous Players-Lasky Corporation. Mentionnons The False Faces (en) (avec Henry B. Walthall et Lon Chaney) et The Grim Game (en) (avec le prestidigitateur Harry Houdini), tous deux sortis en 1919, La Force du sang[2] (1923, avec Malcolm McGregor, Billie Dove — qu'il épouse cette année-là, avant de divorcer en 1929 — et Lon Chaney), Wanderer of the Wasteland (en) (en Technicolor, 1924, avec Jack Holt et Billie Dove), ainsi que Sur la piste blanche (1927, avec Renée Adorée et Robert Frazer). Deux de ses trois derniers films muets (tous sortis en 1928) comportent quelques effets sonores, dont L'Épave vivante — réalisé principalement par Frank Capra, lui-même dirigeant quelques scènes, sans être crédité —, avec Jack Holt et Ralph Graves.

Par la suite, Irvin Willat réalise cinq films parlants seulement. Le premier est The Isle of Lost Ships, avec Virginia Valli et Noah Beery, sorti en 1929. Le deuxième est Damaged Love (1931, avec Charles Starrett et Charles Trowbridge). Au nombre de ses trois ultimes films, sortis en 1937 (après quoi il se retire définitivement), citons le western Old Louisiana, avec Tom Keene et Rita Hayworth.

Filmographie complète[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

In Slumberland (1917)
Henry B. Walthall (au centre),
dans Périlleuse mission (1919)

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

(+ réalisateur, sauf mention contraire)

Comme directeur de la photographie[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. D'après sa fiche d'état-civil pré-citée des Gens du Cinéma.
  2. La Force du sang fera l'objet de deux remakes, Un soir à Singapour (1928), puis La Perle noire (1953).