IronFX

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

IronFX Global

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo officiel de IronFX

Création 2010
Fondateurs Markos A. Kashiouris, Fondateur & PDG [1]
Personnages clés Markos A. Kashiouris ( PDG ) et
Peter G. Economides ( Co-fondateur) [1]
Slogan Trading solide
Siège social Drapeau : Chypre Limassol (Chypre)
Activité Forex
Produits Services financiers, forex, Opérateur de marché
Effectif 1400
Site web Site Web IronFX
Siege social de IronFX a Limasol

IronFX Global est une société de trading globale spécialisée dans le trading du marché des changes (Forex ou FX), les CFDs sur les actions américaines et anglaises, les matières premières ainsi que les métaux spots. La société est reconnue en tant que courtier de Forex à croissance rapide[2] et remporte plusieurs prix dans l’industrie de services financiers, y compris le prix pour la Meilleure Plateforme de Trading 2012 de World Finance[3] [4],[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

A partir d'une compagnie connue sous le nom de IronFX Financial Services Limited puis IronFX Limited, Mr Markos A. Kashiouris et Peter G. Economides ont fondé IronFX Global Limited en 2010 à Chypre[6]. Puis la compagnie fût autorisée et régulée par la Commission Echange et Sécurité de Chypre (CySEC), l'organisme chypriote de réglementation et de contrôle des marchés financiers[6]. Et donc, sous le contrôle de "Directive concernant les services d’investissement" (MiFID) et autorisé à fournir des services d'investissement à travers l'Union Européenne[7],[8]. IronFX Global, fondée par Markos A. Kashiouris et Peter G. Economides en 2010, fait partie d’un groupe financier international créé en 1972. Elle s’est établie dans l’industrie des services financiers avec son modèle unique centré sur le client, une variété de produits ainsi que de ses promotions et un incitatif au trading[9]. La société fournit à ses clients un total de quinze plateformes de trading, y compris plusieurs solutions mobiles[9].

Operations[modifier | modifier le code]

Bureaux et Employés[modifier | modifier le code]

L'organisation actuelle de la compagnie est le résultat des politiques appliquées des les débuts par le Président Mr Kashiouris de concert avec plusieurs responsables de haut niveau de la compagnie[1],[10] En plus des services standards de FX, la compagnie fournit aussi des outils d'analyse fondamentale et technique du marché. Ces aspects techniques des services de IronFX ont été expliqués par Marshall Gittler, Chef de la stratégie globale FX, sur Bloomberg Television[11], CNBC [12],[13],[14] le Wall Street Journal[15], CCTV Finance[16], Reuters[17] et commenté dans plusieurs conférences internationales sur l'investissement.

En plus du siège social en Chypre, IronFX s'est étendue en Hongrie, République tchèque, Russie, Pologne, Royaume-Uni, Australie, Uruguay, Pérou, Portugal, Azerbaïdjan, Vietnam, Malaisie, Espagne, Ukraine, Philippines, Nigéria, Chili and Indonésie[18],[19]. En Russie, la filiale IronFX Russia LLC est membre du Centre for Regulation in OTC Financial Instruments and Technologies[20].

IronFX est un partenaire officiel du FC Barcelona avec association pour le monde entier (excepté en Espagne)[21],[22],[23].

Prix[modifier | modifier le code]

  • 2013, Markos A. Kashiouris est reconnu comme l'un des meilleurs PDG de société en Europe[24].
  • 2013, Meilleur fournisseur d'analyse fondamentale et technique - International Finance Magazine[25].
  • 2013, Prix Exchange & Brokers - Meilleur fournisseur de service clientèle en Asie & Meilleur courtier de trading CFD en Asie 2013 de World Finance Magazine[25],[26].
  • 2013, Prix du meilleur courtier STP/ECN Broker de la revue World Finance Foreign Exchange[25].
  • 2012, Meilleure plateforme de trading, World Finance Awards[26]
  • 2012, Fournisseur FX à croissance la plus rapide, World Finance Awards[26]
  • 2012, Meilleur courtier FX, China Finance Online[27]
  • 2011, Courtier FX à croissance la plus rapide, Prix du PDG européen[2]

De plus, Marshall Gittler, Chef des stratégies de FX Globales, est appparût dans la chaine de télévision Bloomberg[11] CNBC[12],[13], The Wall Street Journal[28], CCTV Finance[29], ainsi que plusieurs conférences internationales d’investissement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Direction générale & Conseil d'administration », IronFX (consulté le 27 mars 2014)
  2. a et b Markos A. Kashiouris. IronFX gagne le prix du courtier à la croissance la plus rapide [Television]. European CEO Magazine via YouTube.
  3. (en) Markos A. Kashiouris. IronFX Best FX Newcomer 2011 Award – World Finance [Television]. World Finance Magazine via YouTube.
  4. (en) « CEO of The Year 2013 » (consulté le 7 juin 2013)
  5. (en) Markos A. Kashiouris. IronFX: Service, Transparency, Innovation [Television]. London Stock Exchange: European CEO Magazine.
  6. a et b « Enregistrement de IronFX en Chypre », Cyprus Securities and Exchange Commission (CySEC) (consulté le 27 mars 2014)
  7. « IronFX et Admiral Markets cherchent des paradis sécuritaires de régulation FCS. »,‎ jan/fev 2013 (consulté le 27 mars 2014)
  8. « IronFX Global Ltd », FXStreet.com (consulté le 3 février 2014)
  9. a et b « IronFX améliore les plateformes de détail et institutionels. »,‎ jan/fev 2013 (consulté le 27 mars, 2014)
  10. . « Aperçu de la société IronFX Global Limited », Bloomberg Businessweek,‎ 28 mars, 2014 (consulté le 28 mars 2014)
  11. a et b Marshall Gittler. Comment les banques centrales impactent les monnaies [Television].
  12. a et b Ellyatt Holly, « Le Royaume-uni est-il le nouveau 'enfant à problème' en Europe? », CNBC,‎ 28 février 2013 (consulté le 27 mars 2014)
  13. a et b Gittler Marshall, « Obervez cette monnaie si vous voulez faire du trading en Chine », CNBC,‎ 26 février 2013 (consulté le 27 mars 2014)
  14. « Pourquoi l'assouplissement quantitatif n'est pas de la monnaie papier », CNBC,‎ 28 février 2013 (consulté le 28 mars 2014)
  15. Hastings Nicholas, « Le dollar est une monnaie de paradis encore plus sécuritaire. », The Wall Street Journal,‎ 6 mars 2013 (consulté le 27 mars, 2014)
  16. Marshall Gittler. Point de vue IronFX [Television].
  17. Sam Forgione, « Le dollar termine plus bas en atténuant les peurs pour l'Ukraine », Reuters,‎ 24 février, 2014 (consulté le 29 mars 2014)
  18. « Portée mondiale avec présence locale », World Finance magazine (consulté le 3 février 2014)
  19. « IronFX et le plan de domination mondiale », European CEO,‎ 26 avril 2013 (consulté le 27 mars 2014)
  20. CRFIN register
  21. « Sponsors de FC Barcelone », FC Barcelona (consulté le 29 mars 2014)
  22. Guest in Brokers,IBs and Affiliates, « Is it Worthy? IronFX Pays Nearly 3 Million Euros to Sponsor FC Barcelona », Forex Magnates,‎ 6 mars, 2014 (consulté le 31 mars, 2014)
  23. « IronFX Global annonce son partenariat officiel avec le FC Barcelone », PRNewswire,‎ 19 mars, 2014 (consulté le 31 mars, 2014)
  24. « PDG de l'année 2013 », European CEO (consulté le 28 mars 2014)
  25. a, b et c « IronFX reçoit 3 prix », Forex-central.net (consulté le 27 mars, 2014)
  26. a, b et c « Prix Foreign Exchange 2012 », World Finance Magazine,‎ 2012 (consulté le 27 mars, 2014)
  27. (en)« Selection du meilleur courtier étranger de l'année dans l'industrie du FX par le Navigator Chinese Financial », sur JRJ.com (consulté le 4 mars 2013)
  28. (en) Hastings, Nicholas, « The Dollar Is An Even Safer Haven Now », The Wall Street Journal,‎ 6 mars 2013 (lire en ligne)
  29. (en) Marshall Gittler. CCTV Finance [Television]. YouTube.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Godechot, Les Traders. Essai de sociologie des marchés financiers, La Découverte, coll. « Texte à l'appui », Paris, 2001.
  • Christophe Gautheron, Comprendre les émotions qui interviennent dans le trading, éditions Édouard Valys, Paris, 2011, ISBN 9782915401363.