Irmgard Möller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Irmgard et Möller.

Irmgard Möller (née le 13 mai 1947, à Bielefeld, Rhénanie-du-Nord-Westphalie) est une activiste politique allemande, qui fut membre de l'organisation révolutionnaire Fraction armée rouge dans les années 1970.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le 24 mai 1972, Irmgard Möller était l'une des deux personnes à conduire une voiture remplie d'explosifs vers les quartiers généraux des services de renseignements américains de Campbell Barracks, basés à Heidelberg. Durant l'attaque, trois soldats furent tués (Ronald Woodward, Charles Peck et le capitaine Clyde Bonner) et cinq autres blessés.

Elle fut arrêtée le 2 juillet 1972 et condamnée à une longue peine de prison. D'après un rapport des services pénitentiaires, elle tenta de se suicider en se poignardant à la poitrine le matin du 18 octobre 1977, en même temps que d'autres membres de la Fraction armée rouge, tels que Andreas Baader, Gudrun Ensslin et Jan-Carl Raspe. Bien que de tels actes soient inhabituels dans des quartiers de haute sécurité, des rapports officiels ont suggéré que les armes avaient été fournies par les avocats des détenus.

Seul membre de la RAF à survivre, elle clama plus tard qu'il s'agissait d'une mise à mort orchestrée par le gouvernement allemand, en réponse à la demande de libération des prisonniers par l'organisation révolutionnaire.

Elle fut libérée en 1994 pour raison de santé.