Irisbus Citelis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Irisbus Citelis
Irisbus Citelis
Irisbus Citelis 18 des Transports en commun lyonnais.

Marque Drapeau : Italie Irisbus
Années de production 2005 — 2014
Production 3 025 exemplaires
Classe Bus
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Annonay
Drapeau de la République tchèque Vysoké Mýto
Moteur et transmission
Énergie Gaz naturel
GNV
Diesel
Moteur(s) IVECO Cursor 8 7,8 L
Puissance maximale 210 ch
245 ch (180 kW)
290 (213 kW)
310 ch
Boîte de vitesses Automatique ZF
Automatique Voith
Poids et performances
Poids à vide 11 200 kg
Vitesse maximale 75 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 2, 3 ou 4 portes (électriques ou pneumatiques)
Suspensions Pneumatique intégrale à correction d'assiette
Dimensions
Longueur 10 000 mm
11 990 mm
17 800 mm
Largeur 2 500 mm
Hauteur 2 850 mm
3 185 mm
Empattement 6 120 mm
Chronologie des modèles
Précédent Irisbus Agora
Iveco Cityclass
Iveco Bus Urbanway Suivant

L'Irisbus Citelis est un autobus Irisbus (maintenant Iveco Bus). Il est commercialisé en France et dans les pays d'Europe de l'Est depuis mai 2005, et en Italie depuis 2007.

Il remplace l'ancien Irisbus Agora, dont la production s'est arrêtée fin 2005, le dernier exemplaire ayant été livré à la RATP le 8 février 2006. Sa conception en découle ; il représente la synthèse entre l'Agora et l'Iveco 491 CityClass. Il en reprend notamment les lignes générales et un certain nombre de composants.

Le Citelis est disponible en trois longueurs : 10,5 mètres, 12 mètres et 18 mètres, ce dernier étant articulé.

Il est produit en France à Annonay (Ardèche) et en République tchèque dans l'usine Irisbus ex-Karosa.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le face avant a été entièrement redessinée, au contraire du capot arrière quasi-identique à celui de l'Agora, son prédécesseur. Les feux avant triangulaires et arrière ronds placés horizontalement sont nouveaux. Le compartiment mécanique a été revu à la manière IVECO pour éviter les surchauffes du moteur qui se produisaient avec les anciens Renault Agora équipés de moteurs Renault.

Les Citelis sont dotés d'un moteur IVECO Cursor 8, avec une cylindrée de 7,8 litres et disponible en version 245, 290 et 380 ch (réservé à la version articulée), monté en position arrière transversale et verticale. Deux versions, gazole ou gaz, sont disponibles, toutes deux respectant la norme euro 4. IVECO propose également une version EEV, déjà conforme à la future règle euro 5. Il existe aussi une version GNV. La boîte de vitesses est automatique, de type ZF ou Voith.

Le capot arrière a été légèrement redessiné plusieurs fois durant la production, la dernière plus importante changeant le système d'ouverture du capot. En revanche, les ouïes d'aération moteur, bien qu'arrondies pour l'esthétique, restent les mêmes.

Versions[modifier | modifier le code]

Citelis 10[modifier | modifier le code]

Un Citelis 10.
  • Longueur : 10,46 m
  • Largeur : 2,5 m
  • Hauteur: 2,85 m
  • Version 2 ou 3 portes.
  • Boîte de vitesses : automatique ZF ou VOITH.
  • Moteur : Diesel 6 cylindres de type Iveco Cursor 8 (245 ch ou 290 ch).

Le Citelis 10 a été lancé en 2008. Il existe aussi avec un moteur au gaz naturel (Citelis 10 GNC)

Citelis 12[modifier | modifier le code]

Irisbus Citelis 12 de Grenoble.

Le Citelis 12 remplace l'Agora S.

  • Longueur : 11,99 m
  • Largeur : 2,5 m
  • Hauteur : 2,85 m
  • Versions : 2 ou 3 portes (électriques ou pneumatiques)
  • Motorisation : Diesel 6 cylindres en ligne vertical transversal à l'arrière, de type IVECO Cursor 8 (euro 3) de 180 kW (245 ch) ou de 213 kW (290 ch). Aux norme euro 4 et pouvant atteindre les normes euro 5 et EEV
  • Capacité de transport : 90 personnes (variable en fonction de l'aménagement intérieur)

Le Citelis existe aussi avec un moteur au gaz naturel (Citelis 12 GNC). Il possède huit réservoirs, soit 1 240 litres de GNV.

Citelis 18[modifier | modifier le code]

Irisbus Citelis 18 équipé du guidage optique Optiguide sur le réseau TEOR (exploité par TCAR).

Le Citelis 18 remplace l'Agora L.

  • Longueur : 17,8 m
  • Largeur : 2,5 m
  • Hauteur : 3,185 m
  • Versions : 3 ou 4 portes
  • Motorisation : Iveco Cursor 8, 213 kW (290 ch)
  • Boîte de vitesses :
    • ZF 4 HP 502c
    • ZF 5 HP 502c
    • Voith D.851.3
    • Voith D.854.3[
  • Capacité de transport : 110 personnes (quatre personnes au mètre carré) dont 43 places assises (variable en fonction de l'aménagement intérieur)

Le Citelis 18 existe aussi avec un moteur au gaz naturel (Citelis 18 GNC). Le véhicule possède dix réservoirs, soit 1 550 litres de GNV, ce qui correspond à une autonomie d'environ 500 km. Il est à noter aussi qu'une option de 380 chevaux existe également pour les Citélis 18 (option choisie pour les Citélis 18 toulousains par exemple). Ces moteurs sont les plus puissants de ceux de la société Iveco pour les Irisbus Citélis.

Citelis Line[modifier | modifier le code]

Irisbus Citelis Line de la RATP.

Le Citelis Line succède à l'Agora Line. Sa production a été stoppée en 2010.

  • Longueur : 11,99 m
  • Largeur : 2,5 m
  • Hauteur : 2,85 m
  • Versions : 2 ou 3 portes
  • Motorisation : IVECO Cursor 8, 245 ou 290 ch ; implantation longitudinale (filtre à particules en option)

Citelis trolleybus[modifier | modifier le code]

Irisbus Citelis 18 version trolleybus (Škoda 25Tr/Škoda 25TrBT Irisbus) à Brno (République tchèque).

Le Citelis existe également en version trolleybus. Ce chariot est fabriqué par Škoda Electric en République tchèque.

Citelis Hybride[modifier | modifier le code]

Citelis 12 Hybride de démonstration sur le réseau de Lyon.

Lors des 22es Rencontres nationales du transport public, en novembre 2009, Irisbus a présenté deux modèles de bus hybrides. Conçus sur la base des Citelis 12 et 18, ils utilisent la technologie hybride série.

Ces bus sont équipés du moteur Fiat - Iveco Tector 6, au lieu du Cursor 8 dans les modèles commercialisés dans la gamme actuelle, d'une génératrice avec fonction Start & Stop, d'un moteur électrique et de batteries lithium-ion. Ce système permet de réduire la consommation de carburant et les rejets de gaz polluants grâce notamment à la récupération de l'énergie au freinage.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]