Irina Khakamada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Irina Khakamada
Irina Khakamada en octobre 2008.
Irina Khakamada en octobre 2008.
Fonctions
Députée à la Douma
12 décembre 19937 décembre 2003
Élection 12 décembre 1993
Réélection 17 décembre 1995
19 décembre 1999
Législature Ire, IIe et IIIe
Biographie
Date de naissance 13 avril 1955 (59 ans)
Lieu de naissance Moscou (URSS)
Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Parti politique Notre Choix
Conjoint Vladimir Evguenevitch Sirotinsky

Irina Moutsouovna Khakamada (en russe : Ирина Муцуовна Хакамада), née le 13 avril 1955 à Moscou, est une femme politique russe[1]

Elle est présidente du parti russe démocrate Notre Choix (Nach Vybor). De 2000 à 2003, elle a été coprésidente de l'Union des forces de droite, regroupant les partis libéraux. Elle a présenté sa candidature à l'élection présidentielle de 2004.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1978, elle sort diplômée de l'université russe de l'Amitié des Peuples de Moscou, appelée alors « université Patrice Lumumba ». Elle est députée à la Douma de 1993 à 2003 et défend les petites et moyennes entreprises. Elle est marquée par les opinions de la droite libérale. Négociatrice le lendemain de la prise d'otages du théâtre de la Doubrovka à Moscou lors d'une représentation de la comédie musicale Nord-Ost, le 23 octobre 2002, elle s'est montrée critique de l'action du gouvernement. Elle pensait que preneurs d'otage n'auraient pas utilisé leurs bombes et n'auraient pas fait sauter le théâtre.

À l’élection présidentielle de 2004 (où elle n'a pas été soutenue par l'Union des Droites), elle rassemble 3,9 % des voix. Elle est considérée comme une opposante en ce qui concerne les réformes économiques et s'est rapprochée autrefois de Boris Nemtsov. Certains journalistes[2] l'accusent en fait d'opposition faire-valoir de la politique gouvernementale, allégations qu'elle a vivement réfutées.

Après l’élection, Irina Khakamada fonde le parti Notre Choix qu'elle fusionne avec celui de Mikhaïl Kassianov, ancien Premier ministre de Vladimir Poutine et ferme opposant, fondateur du parti Union démocrate-populaire.

En mai 2008, elle déclare se retirer de la politique et démissionne de son parti.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est mariée avec Vladimir Evguenevitch Sirotinsky et a deux enfants.

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Son père, communiste japonais, émigra en URSS après la Seconde Guerre mondiale. Son oncle était à la tête du Parti communiste japonais.
  2. De Novaya Gazeta en particulier, cf. articles de Youlia Latynina[réf. insuffisante], l'accusant de faire-valoir de la candidature de Vladimir Poutine.