Irina Arkhipova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arkhipova.

Irina Konstantinovna Arkhipova (en russe : Ирина Константиновна Архипова), née le 2 janvier 1925 à Moscou, décédée en cette ville le 11 février 2010[1], est une chanteuse d'opéra soviétique (mezzo-soprano, quelquefois contralto).

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle se destinait d'abord à l'architecture avant de se consacrer à l'étude du chant, qu'elle fit au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. En 1954, elle fit ses débuts à Sverdlovsk avant de devenir, en 1956, membre permanent de la troupe du théâtre du Bolchoï.

Elle atteignit le zénith de sa carrière dans les années 1960 et 1970, au cours desquelles elle fut une star internationale, interprétant aussi bien le répertoire russe qu'italien. En raison de sa voix rayonnante, de sa technique irréprochable et de sa grande expressivité dramatique, elle fut souvent comparée à sa cadette Christa Ludwig. Son enregistrement du plus grand rôle de mezzo-soprano du répertoire russe, celui de Marfa dans La Khovanchtchina de Modeste Moussorgski (1972, direction Boris Khaïkine) est toujours considéré comme inégalé.

En 1992, elle se produit au Théâtre du Châtelet à Paris dans le rôle de la Nourrice, dans Eugène Onéguine de Tchaikovsky.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récipiendaire de la médaille Pouchkine

Hommages[modifier | modifier le code]

Le festival international d'art lyrique « Irina Arkhipova », qui se tient tous les ans à l'Opéra de Samara, lui est dédié.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tributes.com